Zoom sur l’assurance auto au kilomètre

92
Partager :

Souscrire une assurance auto est obligatoire pour tous les automobilistes roulant sur le territoire français. Les assureurs mettent donc en avant un large choix de formules afin de répondre au mieux aux besoins de chaque conducteur. Certains d’entre eux proposent un contrat d’assurance au kilomètre. Cette formule est encore peu connue, car seuls 8 % des automobilistes ayant souscrit une assurance en 2021 l’ont adoptée. Elle offre pourtant de nombreux avantages, notamment pour les petits rouleurs. Alors, que faut-il savoir concernant ce type d’assurance auto ?

Comment fonctionne l’assurance automobile au kilomètre ?

Le mode de fonctionnement d’une assurance au kilomètre est assez simple. La cotisation annuelle à verser dépend du nombre de kilomètres parcourus par l’automobiliste chaque année. Cette assurance convient aux petits rouleurs. S’ils roulent très peu durant cette période, il y a moins de risques qu’ils aient un accident. Cela n’est pas forcément toujours le cas des automobilistes qui parcourent de longues distances chaque jour. Par conséquent, les assureurs font payer une prime plus basse à ces petits rouleurs.

A lire en complément : Moteur thermique à courroie ou à chaîne de distribution ?

On peut choisir entre un forfait kilométrique et une assurance au kilomètre près. Si ces deux options d’assurances auto vous intéressent, cliquez ici pour en savoir plus sur leurs garanties, leurs conditions, etc.

Le forfait kilométrique

Dans le cadre d’un forfait kilométrique, l’automobiliste ne doit pas dépasser un nombre déterminé de kilomètres en un an. Ce nombre maximal est convenu à l’avance entre l’assureur et le conducteur. Il est généralement compris entre 3 000 et 20 000 km/an. Si les distances parcourues annuellement excèdent le forfait, l’assuré doit payer une pénalité sous forme de franchise. Si elles sont inférieures au forfait fixé, l’assureur applique une réduction sur le montant de la cotisation annuelle.

A lire en complément : Comment faire pour assurer un scooter ?

L’assurance au kilomètre près

Cette formule est basée sur le concept du « pay as you drive ». Cela signifie que la prime sera déterminée en fonction du kilométrage réel effectué par l’automobiliste durant une période donnée. Pour ce faire, un boîtier connecté sera installé dans le véhicule. Ce dispositif transmet automatiquement les distances parcourues. Les données peuvent aussi être recueillies manuellement par l’assuré ou un garagiste agréé par l’assureur.

Comment économiser de l’argent avec l’assurance au kilomètre ?

L’assurance au kilomètre permet aux petits rouleurs de réaliser des économies de 25 % en moyenne. Ces individus sont ceux qui parcourent moins de 5 000 à 10 000 km/an. En général, ils utilisent seulement leur véhicule pour effectuer de courts trajets ou pour aller au travail. C’est le cas des seniors et des citadins.

Les jeunes conducteurs peuvent également économiser de l’argent grâce à ce type d’assurance. Ils doivent souvent payer un complément de cotisation qui vient s’ajouter à la prime de référence. Comme ils ont peu d’expérience de conduite, cette surprime est appliquée en raison des risques qu’ils représentent. Dans le cas des jeunes conducteurs ayant suivi une formation traditionnelle au permis de conduire, elle est de 100 % durant la première année. Elle est de 50 % s’ils ont suivi un apprentissage anticipé de la conduite. En souscrivant un forfait kilométrique, ils peuvent faire baisser le montant de leur prime d’assurance auto.

Cette solution avantageuse permet également de diminuer la prime d’assurance des propriétaires de camping-car. Ce type de véhicule n’est souvent utilisé qu’occasionnellement, notamment durant les vacances ou les sorties du week-end. Le conducteur ne paie donc que les kilomètres parcourus par le véhicule. Il en est de même pour ceux qui possèdent des voitures de collection. Elles ne roulent que quelques jours dans l’année. Un forfait au kilomètre permet donc de réaliser des économies par rapport à une assurance auto classique.

Quels sont les avantages de l’assurance auto au kilomètre ?

L’atout principal de la garantie auto au kilomètre réside dans le montant des primes d’assurance. Les économies réalisées peuvent être conséquentes si l’automobiliste roule peu durant l’année. Elles peuvent baisser de 25 à 35 % si la voiture parcourt moins de 8 000 km/h.

Le conducteur bénéficie des mêmes garanties que pour une assurance auto classique. Il peut donc profiter d’une excellente couverture à un prix abordable. Il lui est aussi possible de sélectionner les garanties en fonction de sa voiture et de ses besoins. Il existe trois possibilités :

  • la formule au tiers,
  • la formule intermédiaire,
  • la formule tous risques.

La formule au tiers ou basique correspond à l’assurance responsabilité civile. Elle protège le conducteur en cas de dommages causés à autrui. Elle ne couvre cependant pas les dommages subis par votre véhicule ou par l’automobiliste lui-même. Afin de profiter d’une protection maximale, il faut se tourner vers la formule complète ou « tous risques ». L’option intermédiaire, elle, est une formule à la carte. On peut ajouter différentes garanties supplémentaires en fonction des besoins du conducteur.

L’assurance auto au kilomètre permet de compenser le coût d’une surprime liée au profil à risques du conducteur. Il faut toutefois penser à réduire le nombre de kilomètres à parcourir.

comparateur assurance auto kilomètre

Comment trouver les meilleurs tarifs pour ce type de couverture ?

Le prix d’une assurance automobile au kilomètre diffère d’une compagnie à une autre. Il est important de comparer plusieurs offres dans l’objectif de trouver les meilleurs tarifs. Il est possible de demander un devis afin de connaître plus en détail les prix appliqués par la compagnie d’assurances. Pour cela, il peut être judicieux d’utiliser un comparateur en ligne afin de connaître les assurances auto les mieux adaptées à son profil.

Si le prix d’une telle couverture dépend largement de la distance parcourue par la voiture en une année, d’autres critères font également varier ce tarif. On cite :

  • le type de voiture (son modèle, sa puissance, son état général…),
  • le profil du conducteur (son âge, son bonus-malus, ses antécédents de conduite…),
  • la formule choisie,
  • le forfait kilométrique sélectionné ou le nombre de kilomètres à ne pas dépasser en une année.

Plus la couverture offerte est vaste, plus la prime d’assurance coûte cher. Son prix augmentera aussi en fonction du nombre de kilomètres annuels autorisés.

Comme pour toutes les assurances auto, il importe de se renseigner sur le montant de la franchise. Si son montant est élevé, l’automobiliste paiera moins cher son assurance et vice-versa.

Partager :