Comment choisir les fraises en fonction de la fraiseuse et du travail à effectuer ?

85
Partager :

Lorsque vous choisissez les fraises pour votre fraiseuse, il est important de faire attention au modèle. La raison réside dans le fait qu’il existe des types de fraise qui ne sont compatibles qu’avec certains modèles d’appareils. Il est également essentiel de tenir compte de leur forme, notamment dans la cadre de l’utilisation des couteaux. En effet, lorsque vous travaillez le bois, certains emporte-pièces vous permettront de finir un plateau de table, et d’autres, de créer des liaisons permanentes entre les différentes pièces. Aussi, si vous avez des doutes en ce qui concerne la fraise à utiliser, cet article peut vous servir de guide.

La fraise montée

La fraise montée est sans doute l’outil de fraisage le plus populaire lorsqu’il est question de travailler du bois. Conçu pour fonctionner avec des toupies, il existe des modèles à coquille qui disposent d’un trou de montage. Cela permet notamment une meilleure adaptation à l’arbre de la défonceuse. Grâce à la fonction de réduction de la taille des trous, ces modèles de fraise sont universels. Par ailleurs, ils ne sont utilisés que dans le cadre de la production d’éléments avec des formes simples qui ne sont pas trop exigeantes. En ce sens, si vous cherchez une fraise spécifique, vous pouvez passer sur Fraisertools.com, la référence en la matière.

A lire aussi : Comment faire ses courses à la semaine ?

La fraise en bout

Les fraises en bout sont des outils destinés aux fraiseuses à broche supérieure et inférieure, mais aussi aux fraiseuses CNC (Computer Numerical Control) ou à commande numérique par ordinateur. Leur particularité est qu’ils ne disposent d’aucun trou et sont fixés grâce à des mandrins spécifiques. De ce fait, vous devez porter une attention particulière au diamètre de l’arbre qui doit être adapté à la fraiseuse lors de l’achat de fraises en bout. Il est important de noter qu’il existe différents types de fraises en bout en raison de la forme et de la conception des lames.

D’un côté, vous avez les fraises en bout à lames hélicoïdales qui s’avèrent des outils particulièrement résistants, notamment en comparaison avec les fraises à queue droite. La conception de la lame en spirale permet de subir moins de résistance matérielle, ce qui permet un usage plus complexe. D’ailleurs, il existe deux types de coupe en spirale, à savoir la coupe positive et négative.

A lire aussi : Comment aménager sa maison et gagner en accessibilité ?

De l’autre côté, vous avez les fraises en bout pour façades et cadres. Surtout utilisés dans les menuiseries, les usines de meubles, mais aussi par les bricoleurs, c’est un outil qui permet de produire des façades en bois et en MDF (Medium Density Fiberboard). Ce type de fraise permet également de profiler les bandes et de fraiser les joints.

Les couteaux droits

Équipées de deux à quatre lames de coupe, les couteaux droits permettent de percer et de couper la matière en courbe grâce à la lame avant. Bien qu’ils soient moins efficaces en comparaison avec les autres types de fraises, ils s’avèrent moins chères.

Les fraises à queue

En principe, il existe deux types de fraises à queue. Celles à queue profilée sont fabriquées en carbure à grain fin. Généralement utilisées dans la fabrication d’ornements ainsi que des éléments décoratifs, elles peuvent être sphériques, radiales ou droites. Pour ce qui est des fraises à queue pour les connexions, elles permettent la production de feuillures, de rainures et de connexions de profilés. Disponibles en plusieurs formes, ces types de fraises s’adaptent facilement aux besoins individuels. De plus, il s’agit d’un outil particulièrement durable en raison de sa conception. Aussi, lors du choix de la fraise pour votre fraiseuse, vous devez tenir compte du type de lame, de son emplacement et de sa destination. Ainsi, que ce soit pour le fraisage, le profilage, le chanfreinage, le rainurage, le rabotage, le filetage, etc., vous serez sûr de trouver le bon outil.

Partager :