Comment créer sa Micro-entreprise en ligne gratuitement ?

28
Partager :

Une micro-entreprise offre plusieurs avantages fiscaux. Les auto-entrepreneurs bénéficient d’une imposition plus clémente. C’est probablement le meilleur régime lorsqu’on veut créer une nouvelle entreprise avec peu de moyens. Le gouvernement met en place plusieurs dispositions pour faciliter la création de micro-entreprise.

Les solutions pour créer une Micro-entreprise en ligne gratuitement

La création de Micro-entreprise est entièrement gratuite et le processus est dématérialisé. Mais attention, si vous faites recours à un professionnel, vous devez payer des frais de prestations qui varient selon la structure. Donc, pour une création gratuite, il faudrait s’occuper personnellement de toutes les démarches. Vous devez également vous rendre sur un site du gouvernement. Il s’agit par exemple :

A lire également : Transport routier : une ubérisation progressive ?

  • Du site de l’INPI (Institut national de propriété intellectuelle) ;
  • Du site de l’Urssaf (Union de recouvrement des cotisations de sécurités sociales et d’allocations familiales) ;
  • Du site de « Guichet entreprise ».

Pour certains secteurs d’activités, vous êtes amené à vous connecter sur des plateformes spécifiques. Par exemple, le site de l’URSSAF est réservé pour les activités libérales et les activités commerciales. Si vous voulez créer une activité en tant qu’agent commercial, vous devez vous rendre sur le site du Tribunal de commerce. Les artisans ont un site dédié, créé et géré par La Chambre des métiers et de l’artisanat.

Les démarches sur ces sites sont entièrement gratuites. Tout ce qu’il faut, c’est créer un compte pour avoir accès aux services proposés. Dès que vous êtes sur votre interface personnelle, vous avez plusieurs onglets pour vous aider à créer votre entreprise. Sélectionnez la bonne et suivez les instructions. Quelle que soit la plateforme que vous choisirez, on vous demandera certaines pièces.

A lire également : 8 idées pour fêter le succès de votre entreprise

Les pièces importantes pour créer une micro-entreprise

Selon votre secteur d’activité, il faudra des pièces spécifiques.

Les pièces générales

Avant de lancer le processus d’inscription, ayez à portée de main certains documents. Veuillez scanner ces pièces et bien les enregistrer, de sorte à pouvoir facilement les retrouver. Parfois, de simples photos suffiront. Mais, faites l’effort d’avoir des photos claires et bien lisibles.

Tout d’abord, il vous faut une « déclaration de non-condamnation sur l’honneur ». La fiche est disponible en ligne et vous pouvez le télécharger gratuitement. Sur la déclaration doit figurer votre affiliation ; c’est-à-dire les noms et prénoms de vos parents. Ensuite, une pièce d’identité numérisée sera importante. Tirez, puis écrivez avec votre main sur le document la phrase suivante « Certifiée conforme à l’original ». Apposez votre signature en bas, puis écrivez la date.

Outre ces deux pièces, vous avez besoin d’un justificatif de domicile. Cette pièce doit dater de moins de trois mois. Il doit y figurer votre nom et prénom. Dans le cas où vous êtes hébergés par quelqu’un, vous pouvez fournir le justificatif en son nom. Par contre, le document doit être complété par une attestation d’hébergement. Comme justificatif, on a : la facture d’eau, la facture d’électricité, un titre de propriété, un avis d’imposition, etc.

Les pièces complémentaires pour prouver la qualification professionnelle

Dans certains cas, vous devez justifier d’une qualification professionnelle avant d’ouvrir une micro-entreprise. C’est généralement le cas, lorsqu’il s’agit de métier réglementé tel que la mécanique, l’enseignement, la médecine, etc. Vous êtes libre de fournir un diplôme (évidemment en votre nom). Il faudrait également justifier des années d’expérience grâce à une attestation d’ancien employeur et aux fiches de paies.

Les conditions à respecter pour créer une Micro-entreprise

Le propriétaire de la future entreprise : doit être une personne émancipée ou un majeur, ne pas vivre sous curatelle ou sous tutelle, être exempt d’interdiction de créer, de gérer ou d’exercer dans une entreprise. En ce qui concerne la nationalité, il faut être Algérien, citoyens d’un pays de l’UE, de la Suisse, de l’Algérie, de la Norvège, du Liechtenstein, ou de l’Island.

Notez que tous les métiers ne sont pas éligibles au régime de micro-entrepreneur. Si vous exercez des activités agricoles ; artistiques, juridiques, et immobilières ; vous ne bénéficierez pas du régime de micro-entreprise. Certains professionnels médicaux sont aussi exclus. Votre chiffre d’affaires doit être inférieur à 72 600 € si vous faites de la prestation de service ou une activité libérale. Pour les prestations d’hébergement et d’activité commerciales, le chiffre d’affaires est plafonné à 176 200 €.

Partager :