Comment déclarer SCPI IFI ?

411
Partager :

Lorsque vous avez une Société Civiles en Placement immobilier (SCPI), vous devez déclarer les parts que vous détenez. En effet, cette déclaration s’inscrit dans le but de la valeur des biens immobiliers qui sont détenus par la SCPI. Comment se fait la déclaration SCPI IFI ? C’est ce que nous allons vous montrer dans cet article. 

Processus pour déclarer vos parts de SCPI IFI

Il existe plusieurs modalités de déclaration des parts SCPI. Ces différentes modalités dépendent du statut juridique de la Société Civiles en Placement immobilier (SCPI). Il s’agit soit du capital fixe ou du capital variable. 

A lire en complément : Chasseur immobilier : les raisons de faire confiance à ce professionnel

Lorsque la Société Civiles en Placement immobilier (SCPI) est à capital variable, c’est la valeur de retrait multipliée par le ratio immobilier qui représente la valeur de la part que vous devez déclarer.

Dans le cas où la Société Civiles en Placement immobilier (SCPI) est à capital fixe, c’est le prix d’exécution connu au 1er janvier multiplié par le ratio immobilier qui représente la valeur de la part que vous devez déclarer. 

A lire également : Quel statut juridique choisir pour l'investissement locatif ?

En effet, il est important de déclarer vos parts de SCPI en raison de la valeur des biens immobiliers détenus par la SCPI. Cela représente le principe de ratio immobilier. 

Par ailleurs, lorsque la gestion de la société est confiée à une société de gestion, vous n’aurez pas à vous en faire. La valeur IFI par part de SCPI vous est fournie par la société de gestion. Notez bien que c’est cette valeur que vous devez déclarer. Vous n’aurez plus à faire aucun calcul. Cette valeur se trouve sur le bulletin d’information du 1er trimestre. 

Les cas particuliers de SCPI

Lorsque la Société Civiles en Placement immobilier (SCPI) n’est pas financée par fonds propres, la déclaration SCPI IFI est différente. Il s’agit du financement par crédit, démembrement ou encore assurance vie. 

Ainsi, lorsque vos parts SCPI sont financées par crédit, la somme à déclarer est égale à la part que vous devrez normalement déclarer (cas de capital fixe ou variable) moins le montant du capital restant dû sur votre prêt.

Dans le cas où vos parts SCPI ont été financées par démembrement, vous n’avez rien à déclarer à l’IFI en tant que nu-propriétaire.  Il revient alors à l’usufruitier de payer la totalité de l’IFI comme s’il était le propriétaire des parts SCPI.

Au cas où vos parts SCPI sont logées dans un contrat d’assurance vie , la valeur IFI à déclarer se trouve dans le document qui vous a été fourni par l’assureur. Vous n’aurez à rien ajouter, ni retrancher, ni multiplier.

Par ailleurs, le fait que vous soyez résidents ou non en France agit sur votre déclaration SCPI IFI. Ainsi, vous ne déclarez l’IFI que sur les biens immobiliers qui sont situés en France. 

Après que vous ayez connaissance du montant à payer, vous devez alors l’inscrire sur l’imprimé 2042 de la déclaration d’impôt sur le revenu. Autrement dit, c’est sur l’imprimé 2042 que vous devez inscrire le montant à déclarer à l’IFI. 

Retenez que la déclaration SCPI IFI n’est pas si compliquée. Il suffit de connaître la situation dans laquelle vous êtes afin de connaître le montant exact à déclarer. 

Autres informations sur les SCPI 

Si vous envisagez d’investir dans une SCPI, vous ne devez pas uniquement prendre des renseignements sur l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI). Il est également important de se documenter sur l’ensemble des caractéristiques liées à la SCPI. Vous devez notamment savoir faire la différence entre les différents types de SCPI, à savoir :

  • la SCPI fiscale
  • la SCPI de rendement
  • la SCPI de plus-value

En fonction de celle que vous allez choisir, vous n’aurez pas le même rendement, les mêmes avantages fiscaux ou encore la valorisation de parts. 

Au niveau du capital, il peut être soit fixe, soit variable. Dans le cas d’une SCPI à capital fixe, vous devez savoir que le nombre de parts sera clairement défini. Cela signifie que vous ne pourrez acheter des parts que lorsqu’un tiers aura vendu les siennes. Vous l’avez donc deviné, avec une SCPI à capital variable, vous pourrez souscrire plus facilement, car de nouveaux associés peuvent venir augmenter l’offre. Mais quoi qu’il arrive, c’est toujours la société de gestion qui va gérer l’ensemble du processus, de l’acquisition à la réception des loyers. 

Si vous vous posez des questions à propos du choix de la SCPI ou après, sur la fiscalité, notamment pour déclarer vos parts, il ne faut pas hésiter à prendre contact avec un conseiller SCPI. Si vous en êtes au début de vos investigations, il sera en mesure de vous montrer les atouts de cet investissement en pierre papier. Vous devez savoir que la rentabilité annuelle tourne autour des 4 %. En plus d’être particulièrement rentable, vous limitez les risques de perte en capital, puisque vous ne percevez pas un loyer, mais un pourcentage de l’ensemble des loyers, en lien avec le nombre de parts que vous avez achetées. Bien évidemment, il convient d’être bien conseillé pour acheter vos parts.  

Partager :