Le déambulateur, un outil indispensable dans le cadre para-médical

15
Partager :

Dans le cadre médical, nombreux sont les outils à la disposition des malades pour des déplacements plus faciles. C’est également le cas durant les périodes de convalescence ou de remise en forme suite à un accident ou une maladie. Parmi ces outils, on retrouve le déambulateur qui reste le plus commun. Utilisé autant par les personnes âgées que les jeunes malades, le déambulateur demeure un accessoire indispensable dans diverses situations.

A voir aussi : Comment choisir son appareil auditif ?

Un accessoire para-médical

Le déambulateur se présente comme un outil métallique doté de quatre points d’appui. Également appelé reposoir, le déambulateur est positionné à une dizaine de centimètres au devant de la personne qui l’utilise. Le modèle le plus simple ne possède pas de roues. La personne devra alors soulever l’accessoire à chaque déplacement.

Mais il existe d’autres modèles de déambulateurs. De plus en plus courant, on retrouve celui de type rollator disposant de roues sur tous les appuis. D’autres ne disposent que de trois roues. Si certains ne se règlent pas, d’autres disposent de réglages au niveau des poignées.

A lire également : E-liquide Red Astaire : les avis !

Pour qui sont-ils préconisés ?

Généralement, les déambulateurs sont préconisés surtout pour les personnes âgées qui ne peuvent pas se déplacer facilement toutes seules. Ces accessoires sont aussi destinés à des personnes qui ne peuvent se déplacer seules suite à une opération ou à un accident. Le déambulateur sert d’appui pour que la personne tienne en équilibre. Ce qui peut éviter un autre éventuel accident. Les personnes qui ont perdu un membre inférieur peuvent aussi reprendre confiance grâce à un déambulateur. Dans le cadre de la rééducation, cet accessoire est aussi conseillé autant pour les enfants que les adultes.

Utilité du déambulateur

Plus qu’un soutien matériel, le déambulateur joue un rôle psychologique important pour le patient. Il permet de reconquérir l’indépendance à la marche par étapes. Étant un appui constant, le patient sera rassuré et n’aura pas peur de perdre l’équilibre. La présence du déambulateur aide le patient à reprendre confiance surtout s’il vient de passer des mois à ne pas bouger suite à un accident très grave.

De plus, il confère une entière autonomie au patient lors de sa rééducation ce qui n’oblige pas le patient à être assisté en tout temps lors des déplacements. D’autant plus que l’utilisation d’un déambulateur permet au patient de recouvrer la santé plus rapidement étant donné que les muscles reprennent leurs mouvements petit à petit.

Les déambulateurs cadres de marche

Le déambulateur cadre marche est le modèle le plus classique. On retrouve trois types : simple, articulé ou releveur. Le déambulateur simple présente l’avantage d’une utilisation et d’un équilibre plus faciles. Il faut le lever lors des déplacements. Le déambulateur articulé est plus facile à utiliser. Pour se déplacer, on alterne les deux côtés du déambulateur. Cet accessoire est réglable en fonction de la morphologie de la personne. Le modèle du type releveur dispose de deux niveaux. Le premier est une aide supplémentaire pour que la personne puisse se relever sans difficulté. Au second niveau se trouvent les poignées pour les déplacements.

Les déambulateurs à roulettes

Les déambulateurs dotés de roues permettent des déplacements avec moins d’efforts. En effet la personne n’est plus obligée de le soulever à chaque déplacement. Il y a les déambulateurs à deux, trois ou quatre roues. Ceux à quatre roues ne sont pas conseillés pour les personnes avec de gros problèmes d’équilibre. Généralement, les déambulateurs à roues sont à usage intérieur. Ils ne s’adaptent pas facilement à des surfaces peu planes. De plus, les roues sont trop petites et ne peuvent s’adapter surtout à des terrains accidentés. L’avantage cependant c’est un maniement plus facile par la personne.

Partager :