Pour les entreprises, les robots sont des alliés de taille en période de pandémie

29
Partager :

La robotique industrielle constate une accélération importante de son développement depuis le début de la pandémie. L’incertitude liée à la crise sanitaire et le besoin de protéger la main-d’œuvre a renforcé la demande de bras robotiques industriels du côté des entreprises. Une bonne nouvelle pour les fabricants et une nouvelle étape franchie par notre société vers le développement d’une robotique collaborative généralisée.

La flexibilité du bras robot reste son meilleur atout

C’est le célèbre magazine Science qui a abordé le sujet en premier il y a quelques jours. Les ventes de robots industriels ont explosé ces derniers mois. Même des secteurs qui avançaient lentement vers la robotisation de leurs processus de fabrication ont accéléré le mouvement. Une situation provoquée par la pandémie, mais rendue possible par les avancées techniques récentes et impressionnantes dans le secteur de la robotique collaborative.

A découvrir également : Comment réussir une rencontre entre hommes à tous les coups ?

Il faut dire qu’un bras robotique industriel n’est plus aujourd’hui une simple machine parfaitement calibrée pour s’intégrer à un poste bien particulier. Les cobots sont devenus de véritables outils polyvalents et flexibles. Avec quelques réglages simples, il est possible de les changer de place au sein de la chaîne de production sans engager de nouvelles dépenses.

Un allié industriel de poids dans un monde incertain.

La pandémie de coronavirus a rendu le monde plus incertain que jamais. Il est impossible de prévoir l’état des marchés et des chaînes de production à moyen terme. Pis encore, c’est la force de travail humaine qui est porteuse de cette incertitude. Entre les risques de contamination et l’imposition des gestes barrières, les usines peinent à garder le rythme.

A découvrir également : Youtube : convertir une vidéo en fichier MP3

Voilà aussi sans doute pourquoi les cobots connaissent un tel succès. Ils permettent de maintenir facilement le rythme d’activité sans crainte liée à l’épidémie qui frappe tous les continents actuellement. De plus, leur polyvalence s’est accompagnée d’une baisse de prix importante qui permet à n’importe quelle entreprise de s’en équiper facilement.

Des robots collaboratifs avant toute chose

Cependant, il ne faut pas croire que cette augmentation des ventes de cobots sera à l’origine d’une augmentation du taux de chômage. Quoi qu’on en dise, la robotique est encore loin de remplacer l’être humain. Elle permet de gagner en efficacité, c’est certain, mais elle ne peut pas vraiment fonctionner sans la collaboration humaine sur des chaînes de productions équipées de robots polyvalents.

Les petites entreprises qui veulent gagner en stabilité grâce à des robots collaboratifs se rendent vite compte qu’il n’est pas possible de se passer des employés. Au contraire, chaque robot permet d’améliorer la productivité des employés, mais un robot seul ne pourrait pas gérer toute la chaîne de production.

Partager :