Qu’est-ce que le management transversal ?

35
Partager :

Le monde de l’entreprise est en constante évolution. Pour s’aligner aux nouveaux besoins et nouvelles contraintes, les structures ainsi que les pratiques managériales peuvent être revues. Plusieurs contextes particuliers requièrent le passage au management transversal au sein d’une entreprise. Mais qu’est-ce réellement le management transversal ?

Une définition simple du management transversal

A voir aussi : Visa ou Mastercard : quelles sont les différences ?

Il peut y avoir autant de définitions du management transversal que d’articles destinés à répondre à la question qu’est ce que le management transversal. Pour synthétiser toutes ces définitions, le management transversal est la forme ou le style de management qui est le contraire du management classique basé sur la hiérarchie. Dans le management transversal, le pouvoir et l’autorité ne sont pas transcendants, ils prennent une autre forme.

Par ailleurs, le management transversal est un mode managérial consistant à gérer une équipe composée de plusieurs collaborateurs ayant des compétences diverses. Le manager transversal est ainsi la personne qui a pour mission de gérer ces collaborateurs. Ces derniers sont experts dans leur domaine respectif et leur compétence respective est nécessaire pour l’atteinte d’un objectif très spécifique.

A découvrir également : E cigarette dangereuse ou pas ?

Manager sans disposer de tous les attributs

Manager une équipe transverse c’est manager avec plusieurs handicaps. Par rapport au manager classique, le manager transversal ne dispose pas directement des trois pouvoirs intrinsèques du manager. Il n’a en main ni le pouvoir légitime du « chef », ni le pouvoir de récompense, et encore moins le pouvoir coercitif. Pourtant il est confronté à une situation où il doit gérer des compétences non seulement diversifiées, mais également ayant leur hiérarchie respective.

Seuls deux pouvoirs reviennent au manager transversal : le pouvoir de compétences et le pouvoir du charisme personnel. La réussite d’une mission de management tient d’abord en une certaine latitude de connaissances du manager. Les collaborateurs doivent être convaincus que la personne qui mène la barque a effectivement les compétences requises même si elle n’est pas forcément experte dans tous les domaines.

L’autre pilier de la réussite du management transversal est le pouvoir charismatique du manager. À cela, il faut comprendre son sens de la communication et du relationnel, sa façon de faire opérer son pouvoir sans qu’il en ait réellement. Pour décrocher un poste dans le domaine du management transversal, il faut souvent plusieurs années d’expérience et des connaissances transversales. Il est également possible d’y parvenir par le biais de formations en management transversal.

La conduite de projet : l’archétype du management transversal

Les spécialistes ont identifié quatre grandes formes de management transversal déterminé par deux paramètres : le temps (à court terme et à long terme) et les objectifs. Vous noterez ainsi les types de management transversal : task force, projet, processus et réseau. La conduite de projet transversal est le meilleur exemple pour comprendre ce qu’est le management transversal.

Management transversal : tirer le meilleur parti de la diversité

Un projet met autour d’une table plusieurs spécialistes venant de différents départements de l’entreprise. Ils doivent mettre en œuvre leur compétence et savoir-faire pour atteindre les objectifs du projet. Le manager transversal est là pour faire fonctionner ce petit groupe transverse.

Management transversal : coopération et cohésion

La notion d’intelligence collective s’associe naturellement au management transversal. Le chef de projet a pour rôle de fluidifier la communication, d’encourager le partage de compétences dans une atmosphère de cohésion et d’écoute. Voilà pourquoi le manager transversal doit être à la fois compétent et charismatique.

 

En somme, le management transversal est une forme de management qui efface la hiérarchie sous sa forme ordinaire et les pouvoirs qui y sont rattachés. Sa mise en place peut être imposée par la nécessité de faire collaborer différents profils de métiers dans le but d’atteindre des objectifs à court ou à long terme.

Partager :