Devenir livreur Uber Eats

350
Partager :

Vous désirez devenir livreur Uber Eats ? Vous ne savez pas par où commencer et vous désirez avoir plus de renseignement pour pouvoir vous lancer? Il n’y a rien de plus facile en réalité. Avant de pouvoir vous lancer, vous devez être une personne majeure et disposer d’une carte d’identité valable dans l’Union européenne, ensuite votre casier judiciaire doit être vierge. Dans le cas où  vous remplissez toutes ces conditions, cela implique que vous pouvez devenir livreur Uber Eats. Pour pouvoir procéder, vous devez suivre les certaines étapes.

Devenir livreur Uber Eats : ce qu’il faut détenir

Il est essentiel de disposer d’un casier judiciaire vierge parce qu’Uber Eats exigera de vous un extrait de votre casier judiciaire datant de moins de 3 mois. Vous avez la possibilité de réaliser votre demande d’extrait de casier judiciaire en ligne sur le site du ministère de la Justice.

A lire également : Lancer un business en Suisse : nos conseils

A part l’extrait de votre casier judiciaire, vous devez disposer d’un vélo, bien évidemment, ainsi qu’un smartphone vous permettant de devenir coursier uber eats. Dans le cas où vous ne disposez pas de vélo, vous avez la possibilité de vous servir d’un scooter, pour cela, vous devez être inscrit au Registre National des Transporteurs.

Être inscrit au Registre National des Transporteurs vous permet d’exercer et obtenir une licence de transport. Vous pourrez obtenir un justificatif de capacité professionnelle en transport léger en suivant une formation de 10. Il est également important de noter que votre entreprise doit avoir au minimum 900 euros de capitaux propres par véhicule.

A découvrir également : Prendre position : L'évolution de l'employé de bureau

S’inscrire au Registre du Commerce et des Sociétés

Il est obligatoire de s’inscrire au Registre du Commerce et des Sociétés ou RCS afin de devenir livreur Uber Eats. Effectivement, livreur, c’est une activité commerciale. Afin de procéder à votre inscription au Registre du Commerce et des Sociétés ou RCS, vous devez d’abord définir le statut juridique à choisir : micro entreprise, entreprise individuelle ou auto-entrepreneur ou autre.

Vous pouvez devenir livreur Uber eats en étant micro entrepreneur. Cela signifie que vous êtes un prestataire de service et non un employé de chez Uber eats. Dans le but de devenir livreur, la création d’une micro-entreprise apparaît être un choix judicieux. En effet, en tant que micro-entrepreneur, vous profiter d’avantages fiscaux et sociaux puisque vous êtes inscrit au RCS en tant qu’exploitant individuel.

Afin de pouvoir créer une micro-entreprise, votre chiffre d’affaires doit obligatoirement être inférieur à 70 000 euros annuel hors taxe. Ensuite, vous allez être soumis au régime fiscal de la micro-entreprise et votre chiffre d’affaires sera imposé au barème progressif de l’impôt sur le revenu après un abattement de 34%.

Votre statut de micro-entrepreneur vous permet de bénéficier du choix de régler vos cotisations sociales ainsi que votre impôt sur le revenu au même moment, de façon mensuelle ou encore trimestrielle en prélèvement libératoire. Le calcul de vos cotisations sociales se fait sous forme d’un pourcentage de votre chiffre d’affaires. De ce fait, vous ne réglez pas de cotisation si vous ne réalisez pas de chiffre d’affaires, d’autant plus que si vous réalisez un chiffre d’affaires hors taxe inférieur à 33 200 euros, vous serez exonéré de la TVA pour les micro-entrepreneurs.

Une micro-entreprise vous permet entre autres de bénéficier d’une comptabilité simplifiée. Effectivement, tout ce que vous devez faire, c’est de tenir un livre de recettes ainsi qu’un livre des achats. La loi Pacte a abrogé l’obligation d’ouverture d’un compte bancaire dans le cas où vous ne dépassez pas 10 000 euros de chiffre d’affaires annuel pendant 2 années consécutives. La création d’une micro-entreprise est tout aussi facile, il vous suffit de vous rendre sur le site Guichet- Entreprises.fr ou au Centre de Formalités des Entreprises (CFE) et ensuite de procéder au remplissage d’un formulaire vous permettant d’obtenir un numéro SIREN ainsi que d’un K-bis.

Créer une entreprise individuelle

Dans le cas où vous dépassez les seuils autorisés pour la création d’une micro-entreprise, vous passez de manière automatique sous le régime de l’Entreprise Individuelle ou EI. L’entreprise Individuelle vous soumet au régime des travailleurs indépendants et, de ce fait, le calcul de votre impôt repose sur le revenu professionnel.

Vos cotisations sociales sont calculées sur une base forfaitaire au début de votre activité, également si votre revenu est inférieur à un montant déterminé, vos cotisations seront calculées sur une base forfaitaire.

Afin de procéder à la création d’une Entreprise Individuelle, vous devez procéder au dépôt d’un dossier avec le formulaire PO auprès de la CE. De la même manière que la micro-entreprise, l’Entreprise Individuelle vous soumet à une responsabilité illimitée. Cela signifie que vos créanciers ont la possibilité de se servir sur vos biens personnels à l’exception de votre résidence principale, qui est insaisissable de droit selon la loi Macron.

L’Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée ou EIRL vous permet d’éviter cet inconvénient. Effectivement, cette forme d’entreprise individuelle vous autorise à l’établissement d’une déclaration d’affectation. Une estimation est cependant essentielle dans le cas où vous affectez un bien supérieur à une valeur de 30 000 euros.

La déclaration d’affectation vous autorise à faire sortir des biens du patrimoine personnel en les attachant au patrimoine professionnel. De cette façon, vous protégez votre patrimoine personnel. Il est important de noter que vous serez imposé sur le revenu ou IR en créant une Entreprise Individuelle. En ce qui concerne les obligations comptables, vous aurez plus de tâches qu’un auto-entrepreneur. En effet, vous êtes obligé de tenir une comptabilité complète.

Créer une société afin de devenir livreur Uber Eats

Afin de devenir un coursier Uber Eats, vous avez également la possibilité d’opter pour la création d’une société. Vous pouvez choisir entre deux sociétés unipersonnelles : la Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU) et l’Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL).

Procéder à la création d’une société signifie que vous créez une personne morale se distinguant de la vôtre. Cela implique donc que vos patrimoines seront séparés. Par ailleurs, que grâce à la responsabilité limitée, vous n’êtes tenu des dettes qu’à la hauteur de votre apport. Votre activité commerciale sera sous la responsabilité de la société.

Une société vous permet, entre autres, d’élargir votre activité grâce à l’entrée de nouveaux associés partenaires qui ne sont autres que de nouveaux livreurs.

En ce qui concerne la fiscalité,  la SASU est soumise à l’impôt sur les sociétés (IS), toutefois, vous pouvez faire le choix de l’IR pour une période de 5 ans. L’EURL est toutefois soumise à l’IR, mais lui est possible d’opter pour l’IS pour une période de 5 ans. Auparavant, ce choix était inflexible, mais grâce au projet de loi de finances 2019, une flexibilité de ce choix a été mise en place pour un délai de 5 ans. Suivant son choix, la société perd la possibilité de choisir de nouveau l’IS, car en effet, s’il n’y a pas de renonciation au-delà des 5 ans, le choix de l’IS est définitif.

Le bénéfice de votre société sera soumis à un impôt au taux de 15% jusqu’à 38 12 euros de bénéfices avec l’IS. Jusqu’à 500 000 euros, votre bénéfice sera soumis à un impôt au taux de 28 % et au-delà de 500 000 euros, le taux sera de 31%. Concernant l’IR, votre bénéfice sera soumis à l’impôt au niveau de votre foyer fiscal en barème progressif de l’impôt. Une société vous oblige également de tenir une comptabilité complète.

En ce qui concerne le Président d’une SASU, il est assimilé salarié, de ce fait, il est soumis au régime général de la Sécurité Sociale comme gérant non associé d’EURL. Quant au gérant d’EURL associé, il est estimé comme Travailleur non salarié. Ainsi, il est soumis au régime des indépendants.

Afin de pouvoir procéder à la création d’une Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU) ou une Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL), vous devrez procéder à la rédaction des statuts. Les statuts permettent de mettre en place les règles de fonctionnement de la société ainsi que son organisation. Les statuts servent aussi à déterminer le montant du capital social, le lieu du siège social entre autres. Vous devez procéder, ensuite au dépôt du capital social à la banque afin de recevoir une attestation de dépôt des fonds.

Dans la procédure de création de votre Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU) ou votre Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL), vous devez procéder à la publication d’une annonce dans un journal d’annonces  légales pour une valeur d’environ 200 euros. Dès lors que vous avez rempli cette étape, vous devez remplir le formulaire Cerfa M0 afin de compléter votre dossier d’immatriculation et le déposer ensuite auprès du CE de votre département.

 L’assurance pour devenir livreur Uber Eats

Lorsque la démarche de la création de votre micro-entreprise, votre entreprise ou votre société est complétée, il est tout à fait normal que vous vous occupiez du côté assurance afin de  pouvoir commencer votre activité de coursier Uber Eats en toute quiétude. Cependant, il n’y a pas de raison de vous casser la tête pour l’assurance. En effet, vous bénéficierez gratuitement d’une assurance au tiers blessé en cas de collision ainsi que d’une couverture en cas d’accident.

Livreur Uber Eats : les obligations

Votre entreprise en tant que livreur Uber Eats est finalement en place, malgré le fait que vous n’êtes pas un employé Uber Eats, notez que vous êtes un représentant de la marque, et vous portez les couleurs de votre entreprise. De ce fait, vous êtes tenu de respecter certaines règles afin de préserver l’image de la marque et de votre entreprise.

Ainsi, vous devez veiller au respect des règles sanitaires de portage de repas à domicile étant donné que vous aurez pour rôle de transporter des repas. Vous devez également veiller au respect de la chaîne du froid. Par ailleurs, il est essentiel que vous protégiez les repas de sorte à éviter toute contamination.

Partager :