Comment la pandémie de la Covid a-t-elle changé les règles des relations intimes ?

34
Partager :
Un couple sous la douche

Depuis plusieurs mois déjà, le virus de la Covid-19 fait rage. Il a causé de nombreux dégâts au vu du nombre de personnes qui sont mortes. Si le virus n’a pu être arrêté jusqu’à présent (avec de nombreuses variantes), des mesures ont été prises afin d’éviter sa propagation. La première conclusion qui peut être tirée avec les différents gestes barrière, c’est que moins il y a d’interaction, mieux l’humanité se porte. Cependant, cette distance qui doit se créer entre les hommes s’est également propagée dans les couples. Les règles de vie intime ont radicalement changé. Découvrez plus de précision dans la suite de cet article.

L’effondrement du désir sexuel

Si au début de la pandémie de nombreux couples ont trouvé le moyen de se rapprocher, l’évolution de la crise sanitaire a provoqué une véritable psychose. Selon des études menées, les rapports sexuels entre partenaires ont totalement diminué. En revanche, les boutiques en ligne d’articles érotiques, tel que Easytoys, ont généré beaucoup d’intérêt pendant cette période et ont constaté une forte augmentation de leurs produits les plus importants, comme par exemple le godemichet ou le fleshlight.

A voir aussi : L’importance des gilets de sécurité au travail

Ce changement brusque est dû au fait que de nombreuses personnes sont stressées. De nombreux facteurs ont induit une telle situation. Parmi eux, vous avez :

  • l’état de santé mental (psychose) ;
  • les changements de modes de vie (gestes barrières) ;
  • l’insécurité financière.

Pour simplifier, la pandémie de la covid-19 s’est avérée toxique pour la vie sexuelle.

A découvrir également : Le coronavirus et la nouvelle réalité : comment vivre en toute sécurité?

La recherche profonde d’intimité

Au début de la pandémie, de nombreux couples avaient des habitudes de vie. Ils prenaient des douches à deux, pratiquaient la natation, etc. Cependant, avec l’évolution de la pandémie, ces moments de plaisir ne sont plus forcément recherchés. Il n’y a plus d’attrait pour des instants à deux.

Les partenaires sont devenus de plus en plus exigeants les uns envers les autres. Si par exemple avant la pandémie aucun constat n’était fait sur l’état de la maison, il est désormais plus facile de remarquer l’inaction de son partenaire dans le couple. Les défauts de chaque individu sont exposés au point de provoquer des mésententes.

L’impact d’une telle situation, c’est que de nombreuses personnes ont pris du temps pour s’isoler. La recherche d’intimité avec soi-même est devenue une tendance. Parfois, une remise en cause sur le choix de la vie conjugale peut susciter des débats. La confiance est affectée au même titre que les relations sexuelles entre partenaires. Pour l’homme comme pour la femme, un changement important s’est produit.

La diminution du désir

Le désir sexuel précède l’envie même d’entretenir un rapport avec son ou sa partenaire. Au début de la pandémie, ce désir était à son pic d’après de nombreuses études. Certains couples revivaient comme à l’époque d’une nuit de miel. Mais avec l’évolution de la pandémie, ce désir n’est pratiquement plus d’actualité, car la peur règne encore à certains niveaux.

De nombreux facteurs externes comme le stress général, la dépression progressive et la solitude, sont à la base de cette baisse considérable du désir. Plus personne n’éprouve le besoin de se tourner vers l’autre. Du moins, il faut faire beaucoup d’efforts psychologiques pour raviver la flamme.

La pandémie de la Covid-19 a complètement changé la donne en ce qui concerne les relations intimes. Si avant le partenaire était bien perçu aujourd’hui, ce n’est plus toujours le cas. Les rapports intimes ne sont plus ce qu’ils étaient avant la Covid-19.

Partager :