Pourquoi couper l’étiquette des vêtements est une mauvaise idée ?

203
Partager :

Tout le monde l’a déjà fait, quand on achète un vêtement, l’étiquette a parfois tendance à nous gratter dans le dos. On attend, mais lorsque l’on voit que cela ne s’améliore pas, on prend les devants et on coupe l’étiquette aux ciseaux. 

Pourquoi garder l’étiquette ? 

Couper l’étiquette d’un vêtement, même si elle nous gratte, est en fait un mauvais geste si l’on souhaite par la suite le recycler. En effet, les étiquettes ne sont pas là juste pour nous gratter le dos, elles jouent un rôle précis, elles donnent des indications sur la composition de l’habit et la manière de le laver. Ces informations sont importantes pour le recyclage des vêtements. En effet, quand on en aura terminé avec un habit, on peut le mettre dans une benne de tri. Il est ensuite, soit repris par diverses associations, soit revendu en friperie, soit envoyé ailleurs. En revanche, si le vêtement est irrécupérable, il sera alors recyclé. 

A découvrir également : Comment nettoyer une brosse à cheveux ?

Lorsqu’un vêtement est recyclé, il est déchiqueté en plusieurs morceaux pour fabriquer de nouveaux vêtements ou tissus avec ce que l’on peut récupérer. Ainsi, il est utile de connaitre la composition du vêtement pour le recycler de manière efficace, les personnes qui se chargeront du recyclage auront besoin des informations sur l’étiquette. L’idéal, par exemple, est lorsque le vêtement est formé d’une seule matière. Cela se voit à l’achat ou sur l’étiquette vêtement, s’il est indiqué 100 % coton par exemple. Ces vêtements-là sont beaucoup plus simples à trier et l’on peut réutiliser l’entièreté du vêtement pour un nouvel usage. Ce n’est pas le cas avec des vêtements qui mélangent différentes matières comme des pantalons ou des vestes. 

Pour la revente

Si vous souhaitez revendre le vêtement, l’étiquette a aussi son importance pour donner les informations de la composition. Cela permet d’établir un prix plus juste par exemple si vous êtes capable de justifier la qualité du produit. Les acheteurs peuvent demander une preuve, par exemple si vous indiquez que le produit est un vêtement mono-matière. C’est un avantage pour la revente sur des plateformes dédiées ou même en fripe. 

A lire aussi : Quel e-liquide choisir?

L’étiquette a donc son petit rôle à jouer, que ce soit pour simplifier le recyclage ou apporter des informations utiles pour de la revente. Pensez à les garder est donc une bonne idée même si elles peuvent être désagréables.

Des solutions pour moins se gratter

Certaines étiquettes ont plus tendance à gratter que d’autres et certaines sont particulièrement mal placés. Ainsi, pour les étiquettes vraiment dérangeantes, il existe des solutions. Si le problème vient des bords de l’étiquette qui sont trop coupants, on peut essayer de les limer pour atténuer leur effet. Il faut faire attention à ne pas dégrader les informations de l’étiquette, mais cela peut aider à la rendre plus douce. On peut aussi utiliser de la colle spéciale textile pour tout simplement plaquer l’étiquette dans le vêtement. Une fois l’étiquette moins en contact avec la peau, elle sera moins dérangeante. Pour les plus habiles on peut aussi imaginer de coudre un petit tissu par-dessus pour recouvrir l’étiquette, on pourrait alors le retirer une fois que l’on souhaite se débarrasser du vêtement. 

Partager :