Le pollen frais, le nouveau super aliment

428
Partager :

Avez-vous déjà entendu parler du pollen frais et ses vertus ? Ceux qui souffrent d’allergies dues au pollen pourront se rassurer, il ne s’agit pas de ce pollen allergisant emporté par le vent. On parle ici de pollen alimentaire, transporté par les abeilles butineuses, sous forme de pelotes.

Il est récolté dans la ruche pour ensuite être mis sur le circuit de la vente. Bien que le pollen sec soit le plus connu du public, on assiste désormais à l’essor important du pollen frais depuis quelques années. Produit vanté par les spécialistes, ce dernier est congelé juste après la récolte, ne subissant aucun processus de séchage ce qui assure une bonne conservation.

A voir aussi : Ce qu’il faut savoir sur les coupes menstruelles BIO

La composition nutritionnelle du pollen frais

Le pollen frais est composé par :

A découvrir également : Comment devenir un ostéopathe professionnel ?

  • 50 à 60% de glucides ;
  • 15 à 25% de protéines dont les 8 acides aminés essentiels à l’homme ;
  • Des oligoéléments et des minéraux (potassium, calcium, phosphore, fer, magnésium, cuivre…) ;
  • Des vitamines et molécules antioxydantes ;
  • Des flavonoïdes ;
  • Des polyphénols ;
  • Des caroténoïdes ;
  • Des phytostérols ;

Ces apports font du pollen frais un excellent produit aux propriétés anti-inflammatoires, anti-oxydantes, antibactériennes…

Riche en ferments lactiques

Le pollen frais est riche en ferments lactiques, contrairement au pollen sec. Concrètement, il s’agit de lactobacilles et bifidabactéries, qui vient directement du jabot des abeilles. Le Président de l’Association francophone d’Apithérapie donne une explication sur la provenance du pollen frais.

Ainsi, au cours du butinage, l’abeille humecte les pelotes de pollen. Sur le vol de retour, le pollen est mélangé aux enzymes et ferments lactiques spécifiques des sécrétions buccales de l’insecte. La seconde partie de la fermentation est effectuée dans la ruche, dans les alvéoles de cire. C’est là où le pollen est stocké, donnant le pain des abeilles.

Ce produit revendique plusieurs vertus, notamment :

  • Pour traiter les états de fatigue physique et mentale,
  • Pour lutter contre le vieillissement prématuré engendré par le stress ;
  • Pour soigner les problèmes digestifs et les troubles de l’appétit ;
  • Pour booster le système immunitaire.

Comment consommer le pollen frais ?

Les experts recommandent de réaliser une cure de deux à trois fois par ans. Le traitement serait plus efficace lors des changements de saison.

Pour une cure de 2 à 3 semaines, voici les indications de consommation :

  • Une cuillère à soupe au cours du petit déjeuner pour un adulte ;
  • Une cuillère à café pour un enfant.

Astuce

Pour relever le goût, il est possible de saupoudrer le pollen sur une compote, un jus frais ou un agrume. Mieux encore, il peut très bien se mélange au miel pour une meilleure synergie.

Comment choisir son pollen frais ?

Tout comme le miel, le pollen frais se décline sous plusieurs saveurs : pollen de ciste, de châtaignier, d’aubépine ou de saule. De toute évidence, les vertus nutritionnelles varient d’un produit à un autre.

Par exemple, le pollen de ciste est riche en substances antioxydantes et anti-inflammatoires. Il est également reconnu comme pollen probiotique efficace. Quant au pollen de saule, il est particulièrement riche en lutéine et zéaxantine, les constituants essentiels au maintien du pigment rétinien.

Partager :