Perte d’audition : 5 raisons de faire un bilan auditif

373
Partager :

Notre audition est quelque chose de fragile et il est important d’en prendre soin. En effet, si vous ne le faites pas, divers problèmes peuvent survenir, notamment la perte d’audition, qui est irréversible. Ce type de souci peut pourtant affecter de façon plus ou moins grave le bien-être d’un individu et devenir très handicapant pour la vie de tous les jours. Aujourd’hui, plus de 5 millions de Français sont concernés. Pour prévenir cette situation ou pour atténuer ses conséquences, un bilan auditif est recommandé. Différentes raisons devraient vous pousser à réaliser cette démarche. Découvrez lesquelles.

Vous ne vous rendez peut-être pas compte de l’ampleur de la détérioration de votre audition

Le test auditif est à réaliser auprès d’un spécialiste ORL ou d’un audioprothésiste. On distingue trois catégories de perte auditive :

A lire également : Quand faut-il consulter un hypnothérapeute ?

  • La surdité de perception, qui est le type de perte auditive le plus courant. Elle provient de la perte de cellules ciliées de l’oreille interne. Elle peut aussi bien résulter du vieillissement que d’autres pathologies, comme un traumatisme sonore ou une infection. La solution la plus adoptée est alors l’appareillage auditif, permettant de profiter d’une meilleure écoute, mais une période d’adaptation cognitive est nécessaire.
  • La surdité de transmission, qui est un problème mécanique situé au niveau de l’oreille moyenne ou externe. Le son n’est alors pas transmis correctement jusqu’à l’oreille interne. Le degré et la sévérité de la perte d’audition varient. Ce problème est notamment causé par une otite, un tympan perforé, ou encore un problème de la chaîne ossiculaire. Il est possible de guérir ce type de perte auditive ou de l’atténuer avec un appareillage (appareil auditif ou implant), en fonction du diagnostic médical.
  • La surdité mixte, qui combine la perte de transmission à la perte de perception. Un appareillage ou une opération pour un implant peut être nécessaire, en fonction du diagnostic.

Le bilan permet alors de connaître le degré de la détérioration de votre audition. Il est possible de profiter d’un bilan auditif gratuit avec un audioprothésiste dans certains cas, afin de vous orienter vers la meilleure solution d’appareillage.

Perte auditive

A lire également : Maladies cardiovasculaires : comment les éviter ?

Une perte auditive non traitée peut entraîner d’autres problèmes de santé

Les problèmes de communication sont les conséquences les plus évidentes d’une perte auditive. Néanmoins, il ne faut pas non plus négliger les potentiels problèmes sur la santé.

Cause possible de dépression et d’anxiété

Divers troubles psychologiques comme l’anxiété en présence d’autres personnes, une tendance à l’isolement en évitant les activités de groupe, ou encore de la frustration peut en résulter. La prévalence à la dépression est alors plus élevée.

Déclin cognitif et démence

Différentes études ont permis de soulever des facteurs de risque accru de développer des formes de démence ainsi que l’accélération du déclin de certaines fonctions cognitives comme la mémoire. Une étude a notamment démontré que les troubles auditifs représentent un risque accru de dépression, de démence et de dépendance.

Facteur de risque pour le développement de la maladie d’Alzheimer et la perte de mémoire

La déficience auditive pourrait également jouer un rôle dans la dégénérescence de la mémoire. Difficile en effet de se rappeler quelque chose que l’on n’a pas bien entendu. La perte auditive mobiliserait également davantage certaines parties du cerveau pour décoder les signes auditifs, ce qui rend difficile la mémorisation. D’autres études ont également révélé un lien entre la perte auditive et la maladie d’Alzheimer.

Facteur de risque et de fatigue

Une fatigue auditive et cérébrale est également à prévoir, étant donné que vous devez vous concentrer davantage pour comprendre ce qui est dit.

Développement d’acouphènes et d’hyperacousie

Souvent liée au vieillissement, la perte auditive peut également s’accompagner d’acouphènes, voire d’hyperacousie, impactant grandement la qualité de vie. Leur intensité évolue avec celle de la perte d’audition.

Les appareils auditifs sont plus abordables et plus accessibles que jamais

L’appareillage apparaît comme la première solution pour pallier une perte auditive. Cela permet d’écarter les différents risques liés à la perte d’audition. Ainsi, réaliser un bilan auditif le plus tôt possible permet de corriger la baisse de l’acuité auditive avant qu’elle ne s’aggrave.

La correction d’une perte auditive ne se limite pas au fait d’entendre les sons. Le plus difficile reste de restaurer suffisamment les capacités de compréhension de la parole pour retrouver sa qualité de vie. La période liée à la perte d’audition doit alors être écourtée le plus possible. D’où l’importance d’une prise en charge rapide.

Le prix des appareils auditifs constitue la première raison à leur renoncement. Aujourd’hui, ces derniers sont plus abordables et plus accessibles que jamais. Avec la loi 100 % Santé, un appareil auditif de base est entièrement remboursé.

De plus, vous avez la possibilité de profiter d’options de paiement et de remboursement (sécurité sociale, mutuelles et complémentaires santé, assurance maladie) selon votre situation et le type d’appareillage.

Perte auditive

Les prothèses auditives peuvent améliorer votre qualité de vie

Les aides auditives permettent d’améliorer grandement la qualité de vie de leurs utilisateurs. En effet, vous êtes mieux connecté au monde qui vous entoure. Vous avez également la possibilité de mieux vous impliquer dans les différentes interactions.

La communication avec les autres s’en retrouve améliorée. Vous pouvez participer pleinement lors des échanges avec vos collègues et vos proches, évitant l’isolement et la dépression. Vous évitez également la frustration pour les autres d’élever la voix pour vous parler ou de répéter les choses.

Vous pouvez bien entendre lorsqu’on vous parle, même avec un bruit de fond concurrent, comme dans un restaurant ou dans une foule.

L’impact de la perte auditive sur votre réussite au travail est endigué. Vous avez alors la possibilité de travailler plus longtemps, en communiquant aisément avec les autres. Votre productivité, vos revenus et votre statut professionnel s’en trouveront améliorés.

Une amélioration de la confiance en soi est également constatée lorsqu’on porte des appareils auditifs.

Un bilan peut vous aider à tirer le meilleur parti de vos prothèses auditives

Un bilan auditif chez un professionnel est le meilleur moyen de connaître l’appareillage adapté à votre perte d’audition afin de la corriger. Un bilan auditif se déroule en plusieurs étapes :

  • l’entretien préliminaire, pour répondre aux questions du spécialiste liées à une éventuelle hérédité, des conduites à risque,
  • l’otoscopie, qui est une auscultation minutieuse de vos oreilles, l’objectif étant de voir la source du problème et pour d’écarter la présence d’une obstruction,
  • la réalisation d’une audiométrie tonale et vocale, pour analyser plus en profondeur vos capacités auditives,
  • l’édition d’un audiogramme, graphique correspondant au bilan de votre audition.

Après les examens, l’audioprothésiste pourra faire une analyse des résultats, accompagnée de conseils et de recommandations. Il pourra ensuite vous faire une proposition de devis personnalisé en fonction de vos résultats et de votre budget. Il pourra également vous apporter des réponses claires sur la prise en charge possible.

Partager :