Quelle différence entre micro-crèche et crèche ?

63
Partager :

Si les parents sont habitués à envoyer leur enfant en crèche, ils peuvent aussi leur trouver une place dans des structures similaires, mais de plus petites tailles.

Appelées « micro-crèches », ces structures conviennent assez aux besoins de certains parents. Quelle différence existe-t-il entre micro-crèche et crèche ? Découvrez ici les réponses à cette question.

A voir aussi : Comment choisir le matelas de bébé ?

Qu’est-ce qu’une micro-crèche ?

Une micro-crèche désigne une structure qui accueille les enfants de 2 mois à 3 ans. Elle se démarque notamment par sa taille réduite.

L’équipe chargée d’encadrer les enfants dans cette structure se compose de professionnels de la petite enfance comme un éducateur et un auxiliaire de puériculture.

A découvrir également : Comment assurer une bonne rentrée pour votre enfant ?

Par ailleurs, une micro-crèche doit se soumettre aux mêmes règles qu’une crèche collective. Les locaux de la micro-crèche doivent se conformer aux normes de sécurité et d’hygiène en vigueur, relatives à l’accueil des enfants.

Les micro-crèches appliquent aussi les mêmes critères d’admission que tout autre établissement ou structure spécialisé dans l’accueil des enfants.

Quelle différence avec une crèche classique ?

La différence notable entre une micro-crèche et une crèche se situe au niveau de l’effectif maximal à observer. Une micro crèche voit sa capacité d’accueil limitée à 10 enfants au plus tandis qu’une crèche collective classique peut accueillir jusqu’à 40 voire 60 enfants.

Ensuite, les enfants accueillis en crèche traditionnelle se retrouvent dans des groupes constitués en fonction de leur âge, ce qui n’est pas le cas dans une micro-crèche.

Une tarification nettement différente

Il existe une grosse différence entre une micro-crèche et une crèche en ce qui concerne la tarification appliquée aux parents. En effet, le tarif dans les crèches classiques se trouve encadré par la CAF.

Cet organisme participe au financement de la place en crèche de votre enfant en versant une allocation directement à sa structure d’accueil.  Pour déterminer le coût que vous devrez payer par heure pour la garde de votre enfant vous devez donc tenir compte :

  • Du barème annuel de la CNAF ;
  • De vos revenus ;
  • Et du nombre d’enfants.

Les micro-crèches en revanche ne font l’objet d’aucun encadrement par la CAF. Le tarif varie par établissement, car chaque gestionnaire peut appliquer le prix qu’il souhaite.

Ainsi, la plupart de ces structures appliquent une tarification connue sous le nom de « PAJE » (Prestation d’Accueil du Jeune Enfant). Sachez qu’une place en micro-crèche s’avère généralement plus onéreuse qu’en crèche collective classique.

Fort heureusement, les parents peuvent solliciter la contribution de leur employeur afin de réduire le coût. Ils peuvent aussi demander le CMG, une aide versée par la CAF.

Vous pouvez vous intéresser davantage au montant de cette aide et aux conditions d’éligibilité au cas où le tarif de la micro-crèche se révèlerait trop élevé.

Que choisir entre une micro-crèche et une crèche ?

Avant tout, il convient de noter que les micro-crèches et crèches offrent la même satisfaction au niveau de la qualité d’accueil et des normes de sécurité et d’hygiène. Cependant, chacun de ces types de crèches présente des avantages spécifiques.

La micro-crèche se veut idéale pour accueillir les enfants de moins de 12 mois dans un cadre convivial et cocooning. Ils évoluent en groupe, ce qui leur permet de développer la responsabilité et de faciliter les échanges et partages.

Dans une crèche, les enfants se retrouvent avec des individus de leur âge, ce qui facilite leur socialisation. Ils évoluent dans un environnement favorable à la découverte et à l’exploration.

Partager :