Les bases de l’impression 3D métal

20
Partager :
impression 3D

L’impression 3D est une technologie qui peut être utilisée dans plusieurs domaines. Elle permet de modeler des produits en tous genres en proposant des formes diverses et variées. Pour concevoir des produits 3D, cette technologie peut utiliser différents types de matériaux comme le métal. Mais au fait, comment fonctionne la modélisation 3D avec le métal ? Focus sur les bases de l’impression 3D metal.

Quel est le procédé de l’impression 3D métal ?

L’impression 3D avec du métal ne date pas d’hier, elle s’est développée au début des années 70. Parmi les procédés les plus connus, il y a la fusion sur lit de poudre qui utilise comme source d’énergie un laser à haute puissance ou un faisceau d’électrons. Pour faire simple, une source d’énergie fusionne une poudre métallique, couche par couche, jusqu’à obtenir la pièce métallique désirée. À chaque type de source d’énergie correspond une technologie en particulier. Si l’impression utilise un laser à haute puissance, il peut être question du DMLS ou SLM. Si l’impression utilise un faisceau d’électrons, il est question de l’EBM.

A voir aussi : Comment configurer l'installation de son Oculus Rift ?

À noter qu’il existe d’autres procédés d’une impression 3D en métal. Au fur et à mesure que les années passent, de nouveaux procédés ont vu le jour. On peut citer le « jet de liant », « l’extrusion de métal », le « dépôt sous énergie concentrée », ou encore « la fabrication additive par ultrason. Aujourd’hui, le jet de liant et l’extrusion de métal » sont les procédés les plus utilisés pour faire de l’impression 3D.

Quels sont les métaux compatibles avec l’impression 3D ?

Pour créer des pièces métalliques, l’impression 3D utilise différents types de métaux, souvent sous forme d’alliage. À chaque type d’application correspondent un ou plusieurs métaux spécifiques. Parmi les principaux types de métaux utilisés, il y a l’aluminium. Ce métal est très apprécié pour la légèreté et la solidité qu’il procure aux pièces métalliques. Il est très demandé dans la fabrication de pièces métalliques dans le secteur automobile et aéronautique. Ensuite, il y a l’acier qui est très apprécié pour ses propriétés dans le domaine mécanique. Ce métal est très demandé dans le secteur industriel. Il procure une magnifique finition des surfaces. Pour les produits 3D à destination de secteur médical, les matériaux les plus prisés sont le cobalt-chrome et le gallium. Dans le même secteur, on peut également citer le titane qui est biocompatible et possède une grande résistance face à la corrosion. Quant aux métaux précieux, ils sont utilisés en toutes logiques pour l’impression 3D de produits de bijouterie et joaillerie. Dans cette catégorie, on retrouve l’or, l’argent et le bronze.

A lire en complément : Où et comment utiliser les crypto-monnaies en 2020 ?

Quels sont les avantages de l’impression 3D en métal ?

Les avantages de l’impression 3D en métal sont multiples dont la plus caractéristique est la simplification des chaînes de production. En effet, le mode de fabrication traditionnel est efficace, mais passe par plusieurs étapes qui rendent la vitesse de production très longue. De plus, la conception est plus flexible grâce notamment à l’ impression 3D en ligne et permet la fabrication de géométries complexes à réaliser en fabrication traditionnelle. En dernier, peu importe la complexité géométrique demandée, cela n’a pas d’effet sur les coûts de production.

Partager :