Comment choisir son cercueil ?

95
Partager :

On peut préparer à l’avance ses obsèques, notamment de son vivant. Ceci va grandement soulager la famille au moment venu. Dans ses préparatifs, on passe par le choix du cercueil. Face à la variété de modèles qui sont plus beaux les uns que les autres, on peut très vite se perdre. Voici quelques conseils pour vous aider dans votre choix.

A lire également : 3 façons de styliser votre photo de mariage

La réglementation sur le cercueil

Que ce soit pour l’enterrement ou la crémation, il faut toujours un cercueil. Ceci est même souligné et précisé par le Code général des collectivités territoriales. Pour l’inhumation, il est obligatoire de prendre un cercueil de 22 millimètres d’épaisseur et pour la crémation, un de 18 millimètres avec une garniture étanche spécifique. On doit également retrouver sur le haut du cercueil le nom de la personne décédée, sa date de naissance et de décès.

Il est à préciser que si le corps doit prendre un transport international, il doit être placé dans un cercueil hermétique de 22 millimètres d’épaisseur avec un filtre. L’obligation de l’herméticité est également retenue pour une personne décédée d’une maladie contagieuse, pour des funérailles se passant à plus de six jours après le décès ou pour une déposition provisoire dans un caveau. Retrouvez sur https://www.odella.fr/d’autres informations sur les démarches funéraires.

A voir aussi : 5 conseils pour finaliser votre déménagement en Belgique

Bien choisir son cercueil

On ne choisit pas un cercueil au hasard. Comme c’est la dernière demeure de la personne décédée, il doit être à son image. Vous devez donc vous décider sur le matériau, notamment sur l’essence de bois massif. Si vous voulez un cercueil résistant, optez pour l’orme ou le chêne. Le hêtre, lui, a une résistance moyenne et le pin et le peuplier une faible résistance. Si vous voulez plus de noblesse et de luxe, tournez-vous vers un modèle en acajou. Pour une crémation, il serait judicieux de choisir un cercueil en ayous, car il laisse peu de cendres. Pour l’inhumation, il faut s’assurer que le cercueil comprend des poignées en métal.

Une fois que vous êtes décidé par rapport au matériau, vous devez choisir la forme. Un bon nombre choisit le cercueil parisien. C’est le plus classique : il a un épaulement et six côtés verticaux et va avec un couvercle plat. Vous pouvez aussi choisir le cercueil lyonnais qu’on appelle aussi le cercueil lorrain. Il prend une forme rectangulaire et est légèrement évasé sur la tête. Son couvercle est rehaussé et légèrement en pente. Très chic et luxueux, le cercueil américain est dans une forme de coffre. Il comprend deux capots et l’autre partie peut s’ouvrir pour laisser paraître le haut du corps. Pour avoir un cercueil américain, il faut un bon budget.

Sachez que pour ce qui est de la couleur, vous n’êtes pas obligé de rester sur la teinte du bois. On peut très bien colorer le cercueil et lui apporter une finition brillante, mate ou satinée. On peut également ajouter des accessoires comme l’emblème ou le capiton. Rendez-vous sur carnetdelaseine-maritime.fr pour trouver d’autres informations sur les obsèques, notamment si ceux-ci se déroulent en Seine-Maritime.

Partager :