Quels sont les facteurs favorisant les TMS ?

72
Partager :
Quels sont les facteurs favorisant les TMS ?

Dans le cadre professionnel, face à la multitude de choses à faire, il n’est pas rare d’être atteint de certaines maladies comme les TMS ( troubles musculo-squelettiques ).

Un TMS est l’ensemble des maladies affectant certaines parties du corps comme les articulations ( cou, poignets, etc…). Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine des troubles musculo-squelettiques, tous liés les uns aux autres.

A voir aussi : Les 4 principes les plus importants de l'entraînement en résistance

Vous êtes un travailleur ou un employeur et vous souhaitez connaître ces facteurs afin de mettre en place des mécanismes contre les TMS ? Le présent article vous y guide.

Les facteurs biomécaniques

Gestes répétitifs

La répétition excessive des gestes, surtout des mouvements qui nécessitent une très grande précision, fait appel beaucoup plus à certains organes du corps.

Lire également : Est-ce que le CBD est légal en France ?

En effet, au travail, on est souvent amené à faire plusieurs gestes à chaque instant. Cela peut inconditionnellement favoriser les TMS.

Aussi, faire des efforts plus que la normale constitue un risque de TMS. Par exemple, le fait de porter des charges lourdes tous les jours.

Posture inconfortable

Travailler au bureau comme à la maison dans une position inconfortable peut être un risque favorisant les TMS. En effet, il arrive souvent qu’on soit mal assis pour travailler. Cela entraîne un étirement ou une compression des organes du corps qui n’étaient pas habitués.

Travail statique, travail dans le froid

Dans certaines entreprises ou même chez soi, on peut souvent être amené à faire un travail monotone, statique. C’est-à-dire la même chose tous les jours sans modification de quoi que ce soit.

Par exemple, soulever tous les jours des cartons de même poids et les déposer à une distance donnée. Un travail en forme de robot. Cela peut entraîner inévitablement un TMS.

Par ailleurs, travailler dans le froid peut également être un facteur pour contracter un TMS. En effet, pendant le froid, l’organisme tend souvent à se contracter afin de dégager autant de chaleur possible pour équilibrer la température. Cette contraction n’étant pas une habitude alors peut être un risque.

Les facteurs organisationnels

Une organisation de travail non contrôlée au sein d’une entreprise occasionne souvent l’émergence des TMS chez les travailleurs.

Par exemple, une forte pression pour un travail et sans temps de récupération est un risque. Aussi, le manque d’entraide entre collègues peut également être une source d’occasionner un TMS.

Par ailleurs, il est important de noter qu’un travail excessif sans alternance est aussi un risque d’émergence d’un TMS.

Les facteurs psychosociaux

Forte pression de temps, absence de reconnaissance des supérieurs pour un travail effectué, relation en constante dégradation entre collègues de travail, perte de motivation et une insécurité grandissante notamment quant à l’avenir de sa carrière professionnelle sont autant de choses qui peuvent engendrer un risque de TMS chez une personne.

En effet, tout cela est synonyme d’inconfort, de manque d’application dans le travail et un stress permanent. Il est prouvé par des études qu’il existe un lien entre ces derniers et les troubles musculo-squelettiques.

Les facteurs personnels, individuels

Les caractéristiques propres à chaque personne comme l’âge, le sexe et l’état de santé constituent des facteurs importants de l’apparition des TMS.

L’âge

L’âge constitue un facteur prépondérant dans l’apparition et la croissance des troubles musculo-squelettiques. En effet, un salarié de plus de 50 ans fera beaucoup plus appel à son corps, fournira plus d’effort à la réalisation d’une tâche qu’une personne moins âgée.

Le sexe

Les femmes sont beaucoup plus concernées par ce paramètre. En effet, elles effectuent beaucoup de tâches parfois de façon simultanée.

Elles sont à la fois à la cuisine, entrain de nettoyer la maison et d’autres choses. Tout cela concourt au risque d’être atteint d’un TMS.

L’état de santé

Une personne avec une santé instable est plus encline à être atteinte de troubles musculo-squelettiques qu’une autre avec une santé beaucoup plus stable.

Voilà, vous savez à présent les facteurs qui pourraient être un risque de TMS chez une personne. Ce sont les facteurs biomécaniques, organisationnels, psychosociaux et personnels. La connaissance de ces derniers pourra vous permettre d’éviter les TMS.

Partager :