Gérer le sentiment d’abandon

195
Partager :

D’où vient le sentiment d’abandon ? Cela peut être lié à un traumatisme vécu pendant l’enfance ou l’adolescence, ou suite à un événement difficile auquel vous avez fait face récemment. Le sentiment d’abandon touche de nombreuses personnes.

D’ailleurs, il fait aujourd’hui l’objet de consultations médicales spécifiques. Quel est ce sentiment qui ronge de l’intérieur et impacte nos relations sociales ? Comment faire pour en guérir et le dépasser définitivement ? Les réponses dans les lignes qui suivent.

A lire aussi : Les outils thérapeutiques dispensés en ostéopathie

Peur de l’abandon : reconnaître son mal

On dit souvent que le premier pas vers la guérison consiste à reconnaître son mal et à accepter les troubles à l’intérieur de soi. Cette acceptation est souvent difficile à admettre pour une personne qui souffre du sentiment d’abandon, et ce, malgré les différents signes qui découlent de plusieurs relations sociales complexes.

Ainsi, prenez un certain recul en essayant de comprendre ce qui vous arrive. Le sentiment d’abandon se manifeste concrètement par une peur profonde d’être abandonné ou quitté et un besoin excessif d’attention. Ces sentiments vont vous pousser à réagir différemment avec votre interlocuteur ainsi qu’avec vos proches. Pour certaines personnes, et selon le traumatisme, il ne se manifeste qu’au sein du couple ou d’une relation amicale.

Lire également : Perdre du poids après la grossesse : comment s'y prendre ?

S’il vous arrive d’avoir l’impression de répéter en boucle les mêmes différends ou discordes dans une relation amicale, amoureuse ou professionnelle, cela devrait suffire à vous mettre la puce à l’oreille.

Sentiment d’abandon : l’aide d’un psychopraticien

Le terme utilisé ici est celui de « vouloir guérir ». Après l’acceptation de votre mal intérieur et la parfaite connaissance de la nuisance de ce sentiment, vous serez capable de changer. Attention, le sentiment d’abandon est particulièrement délicat, car il relève d’un trouble psychologique et d’un mal-être. Cet état ne doit pas être pris ni traité à la légère, de peur d’aggraver la situation de la personne qui en souffre.

Toutefois, sachez que vous pouvez en guérir en suivant les conseils d’un psychologue ou en consultant un psychopraticien. En effet, les méthodes utilisées par un psychopraticien vont aider le patient à définir les maux qui le rongent en revenant à la source du problème via des techniques telles que les mouvements oculaires, la PNL (Programme Neurolinguistique), l’hypnose.

gérer sentiment abandon

Les consultations se font généralement sur une courte durée, environ 4 à 5 séances, 10 séances maximum dans certains cas. La méthode consiste à dépasser l’écoute passive pour laisser place à l’écoute active.

Affronter la peur de l’abandon

Le sentiment d’abandon se nourrit essentiellement de la peur. C’est cette peur constante qui vous pousse à agir différemment, excessivement, voire anormalement. Vous avez tendance à vous accrocher démesurément à une personne, à une relation ou à une situation jusqu’à les pousser à bout.

Votre réaction n’est pas forcément voulue, et souvent les personnes qui souffrent de sentiment d’abandon ne se rendent pas compte de ce qu’elles font.

Pourtant, c’est en privilégiant la peur de l’abandon que vous risquez de finir abandonné. La solution est avant tout de faire face à cette peur et l’affronter quotidiennement. Pour cela, vous aurez non seulement besoin de suivre les conseils de votre psychopraticien ou de votre psychologue, mais aussi à faire un énorme travail personnel. Ainsi, vous apprendrez petit à petit à lâcher prise grâce à la confiance en soi.

Apprendre à avoir confiance en soi

La raison d’être des thérapies est avant tout de booster la confiance en soi des patients qui souffrent de sentiment d’abandon. Si ce mal a pris autant d’ampleur jusqu’à impacter les relations sociales d’une personne, c’est à cause du grand manque de confiance en soi et d’estime de soi. On parle d’estime de soi, car en étant rongée par la peur de l’abandon, la personne est capable de tout faire pour éviter l’abandon, quitte à perdre sa dignité par exemple.

Pour en guérir définitivement, le travail sur soi se concentre sur la confiance. En misant sur ce principe, la personne sera capable de gommer et d’effacer complètement la peur qui l’envahit quotidiennement. Elle sera ainsi plus autonome dans ces décisions, ne dépendra plus d’une tierce personne et pourra même à rester seule. Eh oui ! Le principal ennemi du sentiment d’abandon est la solitude.

Abandon : améliorer l’image de soi pour lutter contre la peur

La confiance en soi s’accompagne toujours d’une action centrée sur l’amélioration de soi. Cette action peut être d’ordre physique, intellectuel, moral, etc. L’image de soi commence par ce que l’on voit à travers la glace. Est-ce que vous aimez ce que vous voyez dans le miroir ? Qu’est-ce qui vous motive le plus ? De quoi avez-vous besoin pour retrouver goût à la vie ?

L’estime de soi peut être puisée dans ce que vous possédez déjà ou dans ce que vous devez apprendre. On note par exemple le fait de :

  • privilégier les principales qualités qui vous définissent (il suffit de lister trois principales qualités et de les mettre en avant),
  • être indulgent en ce qui concerne vos défauts,
  • être bienveillant envers vous-même,
  • apprendre à dire non.

gestion sentiment abandon

Faire confiance à l’autre pour gérer le sentiment d’abandon

La confiance joue un rôle primordial dans le sentiment d’abandon. La peur d’être abandonné est souvent causée par un manque de confiance envers l’autre. Malgré les gestes, les mots et la relation saine avec un proche, la personne souffrant de peur d’abandon croit toujours qu’un jour ce proche sera capable de la quitter. D’où les comportements excessifs qui peuvent pousser les proches à fuir la personne, entraînant ainsi l’abandon tant redouté.

Lorsque vous apprenez à faire confiance aux autres, vous apaisez votre peur de façon considérable. Vous ne serez plus indépendant affectivement et encore moins une charge pour les autres.

En faisant confiance, vous apprenez également à tisser des liens sociaux avec d’autres personnes. Cela vous invite à faire de nouvelles rencontres, à entreprendre de nouvelles relations, en gros à aller de l’avant.

Toutefois, le but n’est pas de sauter dans le vide en se donnant aveuglément à un inconnu, mais cela consiste à dépasser les appréhensions en tentant de nouvelles aventures.

Partager :