Crédit immobilier : quels sont les frais à payer pour obtenir un prêt ?

145
Partager :

Souhaitez-vous réaliser un investissement dans l’immobilier et bâtir un patrimoine durable ? Êtes-vous à la recherche d’un financement pour acquérir votre premier bien ? L’un des moyens pour atteindre votre objectif est de souscrire à un crédit immobilier auprès d’une banque. Cependant, vous devez faire face à certains frais avant d’obtenir le financement. En voici quelques-uns.

Les frais de notaire et de garantie

Pour chaque transaction immobilière, le notaire perçoit un pourcentage sur les ventes. Tout dépend cependant de la nature du bien en question. S’il s’agit par exemple d’un appartement neuf, les honoraires qu’il percevra seront moins élevés comparativement à celui d’un bien de plus de 5 ans. Il faudra donc prendre en compte ce paramètre lors de la souscription à un crédit immobilier. Généralement, il faut prévoir 2 à 3 % du montant de la transaction pour un bien neuf et 7 à 8 % pour un bien ancien.

A lire aussi : Comment négocier assurance prêt immobilier ?

Hormis les frais de notaire, il faut prévoir des frais de garantie. Il y a par exemple les garanties hypothécaires qui permettent de saisir le bien en cas de non-remboursement des fonds. Elle peut aussi exiger des garanties de caution mutuelles pour lesquelles un organisme se porte caution. Par ailleurs, il existe les garanties de caution solidaires ou hypothécaires pour lesquelles un proche de l’emprunteur est le garant.

signature d'un crédit immo

Lire également : Comment rédiger un contrat de location ?

Les frais de dossiers pour la banque

Bien avant d’accorder un crédit immobilier aux souscripteurs, la banque effectue un certain nombre d’analyses à travers une étude de dossier. À ce titre, elle exige des frais de dossier pour rémunérer le service d’analyse en charge de votre demande. Pour cette prestation, il faut prévoir en moyenne entre 500 et 1 500 € en fonction du montant à emprunter et de l’établissement financier. Compte tenu de ceci, il est recommandé de se faire accompagner par un courtier pour optimiser ses chances de réussite.

Avec l’offre de crédit immobilier, la banque a l’obligation de vous indiquer le taux annuel effectif global (TAEG). Il s’agit d’un indicateur qui permet d’avoir une idée du coût total du financement qui est calculé à partir du taux de crédit immobilier, de l’assurance emprunteur et des différents frais tels que frais de dossier et de garantie. En revanche, les frais de notaire ne sont pas considérés pour le calcul du taux annuel effectif global.

dossier papier

Les indemnités de remboursement anticipé

Comme l’indique le nom, les indemnités de remboursement anticipé ne s’appliquent pas directement au début du crédit. Ces frais peuvent être appliqués si vous remboursez la dette avant l’échéance. Dans tous les cas, le montant est plafonné : 3% du capital restant dû ou 6 mois d’intérêts au taux moyen du crédit du capital remboursé.

Il est donc important d’estimer ces frais avant d’envisager le remboursement de votre crédit.

Néanmoins, il faut préciser que les souscripteurs ont la possibilité de négocier ces frais et de demander à la banque de les supprimer. Dans certains cas toutefois, un rachat de crédit par un autre établissement financier peut s’effectuer et les indemnités de remboursement anticipé sont automatiquement appliquées.

Partager :