Comprendre le reflux gastro-œsophagien : symptômes, causes et traitements

401
Partager :
Comprendre le reflux gastro-œsophagien : symptômes, causes et traitements

Le reflux gastro-œsophagien (RGO) est une infection chronique du système digestif. Plusieurs diagnostics sont envisageables pour identifier cette condition chez les patients.

Si vous êtes concerné, divers traitements et conseils peuvent vous être utiles pour prévenir ces symptômes au quotidien. Découvrez les symptômes, causes et traitements de cette affection.

A découvrir également : Fesses de bébé irritées : et si c'était ses couches ?

Les diverses causes de cette maladie chronique

En conditions physiologiques normales, le reflux est généralement freiné par le sphincter œsophagien inférieur, situé à la jonction de l’œsophage et de l’estomac. Souvent, ce sphincter se contracte pour empêcher la remontée du reflux gastrique vers l’œsophage.

Toutefois, il se relâche pendant les repas pour permettre le passage des aliments vers l’estomac afin de faciliter la digestion. Le sphincter se relâche aussi pour laisser échapper les gaz de l’estomac vers la bouche.

A lire également : Le CBD et le sommeil : comment il peut favoriser une nuit de repos réparatrice

Dans la plupart des cas de reflux gastro-œsophagien (RGO), le sphincter se relâche de manière temporaire, alors qu’il ne devrait pas le faire. Cela permet pendant un court laps de temps, le passage du contenu gastrique vers l’œsophage.

Le RGO peut aussi se produire lorsque le sphincter œsophagien est chroniquement relâché, autorisant le reflux gastrique à remonter vers l’œsophage à tout moment.

En outre, le reflux peut être déclenché par divers facteurs tels que la distension gastrique (lorsque l’estomac est plein), le tabagisme, la consommation d’alcool, la caféine et le chocolat. Il peut aussi être associé à une grossesse, une hernie hiatale ou un excès de poids lié à l’obésité. Il peut être soulagé rapidement avec par exemple du Gasviconell (en savoir plus : gavisconell.fr)

Les manifestations du reflux-œsophagien

Les brûlures d’estomac sont les principaux symptômes du reflux gastro-œsophagien. En effet, les personnes atteintes ressentent une sensation de brûlure sous le sternum, souvent irradiée vers la gorge. Il convient néanmoins de noter que certains peuvent être touchés par le RGO sans présenter de brûlures.

Une forme plus sévère du RGO se manifeste par des régurgitations, où l’acide gastrique remonte jusqu’à la gorge, produisant un goût très acide, parfois accompagné de nausées.

Ces signes (brûlures d’estomac et régurgitations) s’intensifient souvent après les repas ou au coucher, surtout en position couchée ou inclinée.

Comprendre le reflux gastro-œsophagien : symptômes, causes et traitements

D’autres symptômes du reflux gastro-œsophagien sont notamment un mal de gorge persistant, une mauvaise haleine, une toux chronique, une respiration sifflante? un enrouement, des douleurs thoraciques, etc.

Les traitements du reflux gastro-œsophagien

Dans la majorité des situations, le reflux gastro-œsophagien peut être géré de manière efficace grâce à un traitement médical.

Les médicaments peuvent contribuer à neutraliser ou à diminuer la production d’acide gastrique, favoriser la guérison de l’irritation de l’œsophage et booster le sphincter œsophagien.

Les patients en surpoids sont encouragés à perdre du poids et à adopter de saines habitudes alimentaires ainsi qu’un sommeil de qualité.

Endoscopie et autres diagnostics

Également appelée fibroscopie, l’endoscopie est un examen qui permet d’examiner les muqueuses de l’œsophage et de l’estomac. Le médecin réalisant cette exploration peut également en profiter pour réaliser des prélèvements en vue de définir précisément la cause des symptômes.

Autres tests

En complément de la fibroscopie, le gastro-entérologue peut opter pour des examens plus approfondis. Il peut ainsi prescrire des tests tels que la pHmétrie, qui permet de distinguer le reflux pathologique du reflux normal.

Il y a également la pH-impédancemétrie, qui permet une distinction plus précise des caractéristiques des liquides (gazeux, acides, non acides, etc.).

Des examens pour identifier les autres types de reflux

Lorsque le reflux gastro-œsophagien est causé par un liquide non acide, on parle alors de reflux non érosif (RNE).

En dernier recours, des examens tels que la manométrie haute et le transit oeso-gastro-duodénal (TOGD) peuvent aussi être effectués. Tout cela vise à soulager le patient en identifiant la cause sous-jacente pour un traitement adapté.

Partager :