Comment installer un visiophone ?

80
Partager :
Un visiophone

Besoin de savoir qui sonne à la porte sans devoir jeter un coup d’œil au-dehors ? Le visiophone est une solution discrète et pratique qui permet de vérifier en direct qui se présente au portail avant de décider d’ouvrir, pour plus de sérénité à la maison. Mais certains interphones vidéos connectés peuvent aussi vous contacter sur votre smartphone en cas d’absence au domicile, afin que vous puissiez prévenir votre visiteur le cas échéant. L’installation d’un visiophone n’est pas très compliquée et peut rapidement se faire sans l’aide d’un installateur.

Bien positionner l’objectif du visiophone

Première étape : positionner l’objectif de la caméra des visiophones filaires, sans fil et connectés se fait de manière à bien distinguer le visage de votre interlocuteur, situé en général à 1m ou 1m20 de distance. Il est donc recommandé de placer l’objectif à une hauteur d’1m60 en moyenne : plus bas, la caméra cadrerait surtout le torse de la personne, ce qui risque de ne pas apporter beaucoup d’informations sur son identité. Evitez également de placer la caméra plein sud, face au soleil : le contre-jour ainsi généré va dégrader la qualité de l’image et vous aurez du mal à distinguer qui sonne au portail. S’il n’y a aucun moyen de faire autrement, pensez à ajouter une visière pare-soleil au-dessus de l’objectif de manière à lui apporter un peu d’ombre.

A lire également : Maison d'entrée extérieure : comment décorer ?

Un homme installe un visiophone

ATTENTION la photo montre une platine de rue d’interphone et pas de visiophone (avec caméra)

A découvrir également : Quelle surface pour une assurance habitation ?

Normalement, une platine de rue protège l’objectif de la caméra du ruissellement de l’eau de pluie et des projections (indice de protection IP44), mais vous gagnerez à poser un joint silicone au dos. L’eau de pluie, en ruisselant le long du mur, peut s’infiltrer, stagner et créer de la condensation. Si celle-ci ne provoque pas trop de dommages (bien qu’il existe un risque d’oxydation des composants), en revanche elle impacte fortement la visibilité. Avec un simple joint silicone (on en trouve vendu avec seringue d’application dans les magasins de bricolage), vous pouvez créer une gouttière pour guider l’écoulement de l’eau de pluie.

Câbler et alimenter le visiophone

Raccorder un visiophone filaire à la maison se fait au moyen d’un câble téléphonique (si la distance est inférieure à 25m, sinon il faut passer au câble électrique), tandis que les sans fil et connectés communiqueront à distance avec un boîtier que vous aurez à installer à l’intérieur de la maison (mais pas trop loin pour laisser les ondes radio circuler correctement). Les étapes suivantes sont relativement simples et consistent surtout à configurer l’appareil ainsi que l’application smartphone en suivant les étapes dans le manuel d’instructions fourni avec le kit.

Avec un visiophone filaire, attention à la polarité au moment du branchement : on branche bien sûr le fil positif sur la sortie positive de l’appareil, sinon cela ne fonctionnera pas. Faites également attention si pour une raison ou un autre vous devez couper le câble d’alimentation du transformateur, car selon les fabricants de visiophone, cela peut entraîner une perte de la garantie. Vérifiez donc les conditions avant de raccourcir ce câble.

Avant de câbler définitivement un visiophone filaire, il vaut mieux faire un “test court” avec une chute de câble (2 ou 3 mètres, pas moins) afin d’écarter toute possibilité de dysfonctionnement du kit visiophone au déballage et aussi de tester la mise en service. Enfin, dernier conseil : ne branchez l’alimentation électrique qu’une fois que vous êtes certain d’avoir vérifié tous les fils de liaison. Vous ne risquez pas tant de vous blesser que d’endommager le visiophone en cas de problème.

Partager :