Comment bien choisir une pompe à chaleur air-air ?

54
Partager :

Il n’est un secret pour personne que la pompe à chaleur (PAC) est un incontournable dans tout logement moderne. Cet appareil améliore le confort du logement, réduit significativement la facture de chauffage et contribue à la protection de l’environnement. Parmi les différentes variantes disponibles sur le marché, la pompe à chaleur air-air est la plus populaire. Toutefois, la panoplie de modèles proposés peut rendre le choix difficile. Pour trouver une pompe à chaleur air-air adaptée à vos besoins, il existe certains critères à considérer. Découvrez tout dans la suite de cet article.

Évaluer la superficie de la maison

Dans le processus de choix de votre pompe à chaleur, il est nécessaire de tenir compte de la taille de l’espace à chauffer ou climatiser. La puissance de l’appareil doit être nécessairement adaptée à cette surface. Un dimensionnement précis permet de garantir un confort optimal et d’éviter la surconsommation d’énergie. Si vous installez un appareil trop puissant, il risque de créer des courants d’air inconfortables. En revanche, si la pompe à chaleur est sous-dimensionnée, elle ne parviendra pas à maintenir la température souhaitée, ce qui peut altérer votre bien-être.

A lire aussi : Comment choisir le portail coulissant double idéal pour votre maison ?

Pour déterminer la puissance nécessaire, le mieux est de faire réaliser une étude thermique. Cette dernière va permettre de révéler les performances thermiques du bâtiment. À cet effet, vous pouvez solliciter cette entreprise de pompe à chaleur charente-maritime. Celle-ci peut vous aider à choisir l’appareil le plus adapté à vos besoins.

Considérer les performances énergétiques

Le coefficient de performance (COP) est un indicateur clé de l’efficacité de la pompe à chaleur air/air. Il représente le rapport entre la puissance électrique consommée et la puissance restituée par l’appareil. Pour réaliser des économies d’énergie conséquentes, cet indicateur ne doit en aucun cas être négligé. Généralement, il est conseillé d’opter pour un COP de 3. Un coefficient de performance de 3 signifie que pour 1 kWh consommé, la PAC produit 3 kWh de chaleur. Plus le COP est élevé, plus la pompe à chaleur air/air est performante et économique.

A lire en complément : Comment bien préparer votre porte d'entrée pour une rénovation complète ou partielle ?

Par ailleurs, les experts recommandent de prendre en compte le SCOP (coefficient de performance saisonnière) qui évalue les performances sur l’ensemble de la saison de chauffe ainsi que l’EER (coefficient d’efficacité frigorifique) qui donne une idée des performances de la PAC réversible.

Tenir compte des certifications

Aujourd’hui, les fabricants proposent une diversité de pompes à chaleur air/air. Il est important de savoir que toutes ne se valent pas. Pour être certain d’obtenir un appareil de qualité supérieure, vérifiez les certifications. Parmi les plus répandues, on peut citer :

  • la certification NF PAC: délivrée par le groupe AFAQ-AFNOR, cette certification française garantit le respect de performances minimales ;
  • la certification Eurovent: cette dernière garantit les performances des pompes à chaleur et la conformité aux valeurs annoncées par le fabricant ;
  • le marquage CE: cette certification engage la responsabilité du fabricant sur la sécurité des personnes ;
  • la norme Qualipac: elle est attribuée aux entreprises qui respectent le référentiel Qualipac. Cette certification garantit leur professionnalisme, leur sérieux ainsi que leur savoir-faire.

Par ailleurs, il faut savoir que l’efficacité de votre PAC dépend également de la qualité de l’installation. Pour cela, le choix de votre artisan ne doit pas être fait à la légère. Il est essentiel de faire appel à un professionnel expérimenté et de confiance. Les experts recommandent de solliciter un artisan certifié RGE (Reconnu garant de l’environnement), comme Allaire du temps.

Partager :