Ce que vous devez savoir sur le transport routier en Espagne

159
Partager :

Le transport de fret routier (TFR) espagnol se distingue en Europe par la multitude de conventions collectives en vigueur sur le territoire espagnol. L’Espagne compte un total de 55 conventions collectives, l’équivalent d’une convention collective par province.

Découvrons dans cet article des faits à propos du transport routier en Espagne, afin de mieux comprendre ce qui en fait un secteur à succès à l’échelle nationale et internationale.

A lire également : Comment peindre le rotin tissé ?

Composition des transports espagnols

Le transport terrestre espagnol est en grande partie dominé par le transport routier, ci-après quelques informations détaillées à ce propos :

  • Le transport routier représente environ 249 559 millions de tonnes-kilomètres et cela représente 95,2% du total global du transport terrestre en Espagne.
  • Le transport ferroviaire ne transporte que 4,8 % en termes de marchandises transportées.
  • Le mode de transport le plus utilisé après le transport de fret routier est le transport maritime.
  • En Espagne, le transport par voie fluviale est quasiment inexistant.

Stratégie du secteur du transport en Espagne

L’Espagne a élaboré un plan stratégique axé à la fois sur le transport et le logement, et ayant fixé les objectifs suivants :

A lire également : 6 conseils pour des achats en ligne respectueux du climat

  • Amélioration de l’efficacité et de la compétitivité des entreprises de transport.
  • Renforcement de la cohésion territoriale.
  • Promotion d’une mobilité prenant en considération les effets économiques, sociaux et environnementaux générés.
  • Contribution au développement économique de l’Espagne.
  • Amélioration de l’accès à toutes les régions.
  • Promotion de l’intégration fonctionnelle et du transport intermodal.

Logistique et transport en Espagne

L’Espagne se distingue au niveau mondial par son réseau d’infrastructures aériennes, terrestres, ferroviaires et maritimes de niveau international ainsi que par la qualité de ses services. En effet, il s’agit d’une structure qui favorise le développement et la croissance de la logistique et du transport au sein de l’économie espagnole.

Voici quelques données représentant la force du secteur de transport et de logistique au sein du territoire espagnol :

  • Le secteur représente 7,9 % du PIB de l’Espagne. Un chiffre qui passe à 10 % si l’on ajoute les activités liées à la logistique et qui sont réalisées par des entreprises industrielles, commerciales et des prestataires de services.
  • Le chiffre d’affaires annuel du secteur atteint 111 000 millions d’euros en moyenne.
  • Le secteur génère près d’un million d’emplois et d’opportunités de travail.
  • Il existe une forte concentration d’entreprises avec près de 197 000 entreprises associées à ce secteur.

Emplacement stratégique de l’Espagne

L’Espagne occupe une position privilégiée dans le sud de l’Europe où convergent les principales voies de circulation des marchandises. L’élargissement de l’Union européenne vers l’est favorise la position stratégique de l’Espagne au regard des flux commerciaux et des centres de redistribution du commerce extérieur dans l’UE et ailleurs dans le monde.

En effet, l’Espagne, grâce à son emplacement géographique stratégique, profite d’une connectivité qui favorise le développement du réseau transeuropéen de transport. Ce réseau, en croisement en Espagne, comprend notamment deux des neuf axes européens multimodaux. Ces derniers sont considérés comme des axes prioritaires par l’Union européenne, notamment le corridor atlantique et le corridor méditerranéen. Ce sont des axes principaux qui connaissent une concentration des flux de marchandises et de voyageurs.

Pour résumer, l’Espagne se distingue au niveau international tant par sa position géostratégique que par la qualité de ses infrastructures logistiques, et plus particulièrement :

  • Une position géostratégique.
  • Une compétitivité mondiale.
  • Un réseau central transeuropéen : corridor méditerranéen et atlantique.
  • Un vaste réseau d’infrastructures de transport.
  • Un grand nombre de plateformes logistiques.
  • Un important marché de production et de consommation.

Partager :