Une ville du Royaume-Uni interdit aux télétravailleurs de fumer chez eux

24
Partager :
stop-cigarette

Le Royaume-Uni, comme les États-Unis et l’Australie, compte parmi les pays les plus en avance dans la lutte contre le tabagisme. Un combat acharné mené depuis plusieurs années par les autorités publiques, parfois jusqu’à prendre des décisions incompréhensibles et difficiles à expliquer. Effectivement, deux municipalités du pays, Hammersmitch et Fulham, ont décidé d’appliquer l’interdiction de fumer au travail sur les télétravailleurs.

Une décision critiquée et inapplicable

L’idée d’empêcher les télétravailleurs de fumer est légalement logique : il est interdit de fumer sur son lieu de travail, alors si le domicile devient le lieu de travail, il est interdit d’y fumer. En revanche, une telle idée est perçue à juste titre comme une invasion excessive de la vie privée des travailleurs. D’autant plus qu’ils disposent rarement d’un jardin où fumer en toute légalité.

A lire aussi : Visa ou Mastercard : quelles sont les différences ?

Par ailleurs, la décision des mairies est totalement inapplicable dans les faits. Elle est alors inutile puisque les employés ne se seraient de toute façon pas permis de fumer en pleine visioconférence. Bien sûr, les fabricants de liquide pour cigarettes électroniques comme solubarome ont sauté sur l’occasion pour rappeler que leurs produits imitaient aussi le goût du tabac sans tomber sous le coup de cette loi exagérément procédurière.

Une loi qui risque de décrédibiliser la lutte contre le tabac

Considérer que le domicile devient une extension du lieu de travail, même en dehors des horaires de bureau, dès lors que l’employé télétravaille est une idée ridicule. Les syndicats n’ont pas manqué de le souligner en invitant les employeurs qui pensaient ainsi à payer une partie du loyer de leurs salariés. Cependant, ce débat autour de la cigarette pourrait avoir un effet néfaste.

Lire également : La pyélonéphrite : une infection grave du rein

Effectivement, au Royaume-Uni comme dans beaucoup d’autres pays, la lutte contre la cigarette est généralement bien vue. Même les décisions les plus fermes rencontrent généralement l’approbation, car elles semblent justes. En présentant des décisions aussi injustes et autoritaires, la lutte contre le tabac pourrait perdre en crédibilité, ce qui impacterait son image globale et son efficacité.

La sévérité anglaise face à la cigarette

Néanmoins, il ne faut pas perdre de vue les différences légales et culturelles entre la France et l’Angleterre. Dans la région de Londres, par exemple, seules 10 villes sur 150 autorisent encore les employés à prendre des pauses cigarette. 50 villes ont également interdit la cigarette électronique dans les bureaux.

En France, les fumeurs sont encore relativement bien traités et personne ne leur demande de se cacher. Au contraire, pour lutter contre une addiction, il faut pouvoir en parler franchement. Par ailleurs, il a été maintes fois prouvé que les pauses cigarette n’influençaient pas la productivité, car les fumeurs prennent en compte ce temps qu’ils perdent et se débrouillent pour en disposer librement en travaillant avec plus d’acharnement le reste du temps.

Partager :