Où en est le projet de crypto-monnaie « Libra » de Facebook ?

47
Partager :

Il y a moins d’un an, en juin 2019, Facebook annonçait son intention de développer une crypto-monnaie dont le nom serait “Libra”. Cependant, dès le départ, l’entreprise a connu de nombreux revers, alors que près d’un quart de ses partenaires ont quitté le projet. Quand vous sera-t-il possible de transiger cette devise sur Forex ? Voici où en est présentement le projet « Libra ».

Les transactions de devises sur Forex

À une époque où plusieurs actions boursières dégringolent, dû à la crise sanitaire mondiale qui fait rage, les transactions de devises représentent une bonne option pour des gains rapides. Le Forex est un marché mondial décentralisé où toutes les devises du monde peuvent être négociées. Avec des transactions journalières d’une valeur supérieure à 6 milliards d’euros, aucun autre marché ne peut rivaliser.

A lire en complément : Cours du cuivre 2018 : Prix du cuivre neuf et usagé au kilo

Il est probable qu’un jour vous puissiez y transiger des « Libras », mais ce n’est pas encore le cas. Pour bien comprendre le fonctionnement des transactions sur le Forex, il faut apprendre ce que signifie un pip, une marge et la signification du terme « effet de levier ». Ne vous inquiétez pas, des institutions comme Saxo Banque peuvent vous renseigner et vous conseiller pour vos transactions futures.

La « Libra » trouve de nouveaux partenaires

Lorsque Facebook a fait l’annonce de son intention de créer la crypto-monnaie « Libra », l’entreprise a aussi dévoilé 28 partenaires qui s’étaient joints à lui pour l’aventure. Cependant, peu de temps après, la « Libra » en perdait huit, dont de grands noms tels que Paypal, MasterCard et Visa. Puis, ce fut au tour de Vodafone de quitter le projet, préférant se concentrer sur sa propre plate-forme d’argent mobile : Mpesa.

A lire également : Investissement : faut-il miser sur les crypto-monnaies en 2020 ?

On aurait pu croire la devise au bord du précipice, mais ce n’est pas le cas. Au contraire, de nouveaux partenaires se sont joint récemment et redonnent espoir en une réalisation prochaine. En effet, Shopify a annoncé son intention de se joindre à Facebook en contribuant financièrement à la réalisation du projet. L’entreprise qui se positionne en tant qu’une force majeure dans le domaine du commerce électronique regroupe plus d’un million de commerçants sur sa plateforme.

Le courtier en devises Tagomi a également rejoint le projet Libra. Son expertise dans le domaine de transactions des devises devrait notamment aider Facebook dans ses démarches face aux autorités afin d’obtenir, enfin, un feu vert pour sa devise. Dans tous les cas, le projet est reparti en force et devrait se concrétiser dans un futur rapproché.

Partager :