Le taux d’endettement maximum à 33% : mythe ou réalité ?

266
Partager :

Pour calculer votre capacité d’emprunt, la première chose que votre banquier ou votre courtier examinera est votre taux d’endettement et le chiffre de 33% sera bientôt prononcé. Mais vous pouvez entendre des amis, des collègues pour qui le taux d’endettement a été dépassé ou d’autres qui avaient un taux d’endettement inférieur à 30 % mais qui ont été refusés.

Cette limite est souvent une limite commune pour toutes les banques, même si certaines peuvent faire des exceptions. Le cas principal où une exception est faite est lors du calcul du reste à vivre. Chaque banque a un seuil sur le calcul du reste à vivre et cet indicateur est souvent moins mentionné comme une raison de refus d’un prêt, mais il reste beaucoup regardé. Le reste à vivre correspond au pouvoir d’achat, il correspond à vos revenus moins vos dépenses récurrentes, y compris tous vos paiements mensuels et loyers, si vous êtes locataires.

A lire également : Quels sont les avantages d’un four à vapeur ?

Plus le reste à vivre est élevé, moins les banques sensibles seront de répondre à un ratio d’endettement de 33%, mais si le reste à vivre est trop faible, un cas peut être rejeté avec un ratio d’endettement inférieur à 33 %.

Il n’y a pas de législation en France qui impose un ratio d’endettement de 33%, il ne reste qu’une utilisation bancaire. Et c’est aussi un motif qui explique aisément aux perspectives dans le cas d’un refus bancaire plutôt que de justifier un refus d’un prêt sur un reste à vivre qui est toujours subjectif selon les besoins de la mainmise…

Lire également : Comment la pandémie de la Covid a-t-elle changé les règles des relations intimes ?

Tag : cryptomonnaie prometteuse

Partager :