Comment optimiser vos rendements d’investissement ?

600
Partager :

Vous possédez plusieurs produits d’épargne, mais ils ne vous rapportent pas assez ? Entre rendements qui baissent et frais bancaires qui augmentent, vous ne vous y retrouvez plus ? Les prévisions 2022 pour les produits d’épargne préférés des Français ne sont pas très encourageantes. Voici quelques conseils pour améliorer vos investissements.

Minimiser les frais de gestion de vos contrats

Si vous détenez un ou plusieurs contrats d’assurance-vie ou autres produits financiers dans un banque traditionnelle, vous avez certainement remarqué que les frais augmentent et que les rendements diminuent. Les frais bancaires de gestion sont les premiers à impacter le rendement de vos investissements. Pour y remédier, il y a plusieurs solutions. Comparer les offres et faire jouer la concurrence. Les banques en ligne sont aujourd’hui une solution simple et efficace pour réduire les frais bancaires, car elles offrent de nombreuses opérations à 0 % ou à frais réduits. Il faut regarder tous les types de frais : frais de gestion annuels, frais sur versement, frais d’arbitrage, frais de transaction…

A lire en complément : Qu’est-ce que le soudage ?

Diversifiez vos investissements et optez pour des fonds dynamiques

Une des règles d’or en matière d’investissement est la diversification. Pour une diversification optimale, il faut diversifier les types d’actifs, les secteurs géographiques et économiques de ces actifs, et les organismes gestionnaires. Les fonds communs de placement sont des instruments de choix pour des investissements diversifiés et dynamiques. Un fonds commun de placement (FCP) fonctionne comme une copropriété. Les investisseurs apportent des fonds en souscrivant des parts, et l’ensemble des fonds est géré par une société de gestion. Les FCP doivent être agréés par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF).

Investir dans un fonds c’est pouvoir choisir un produit adapté à vos objectifs en fonction de votre horizon de placement et du niveau de risque que vous acceptez de prendre. Il existe en effet un grand nombre de fonds qui ont des caractéristiques variées en termes de secteur géographique et économique d’investissement, ainsi que de frais d’entrée, frais de gestion, et frais spécifiques. Pour un exemple de types de fonds disponibles chez un courtier en ligne, visitez ce site web. Ces investissements comportent un risque de perte en capital et doivent être envisagés sur le long terme.

A découvrir également : Quelles sont les formalités administratives avant et après le mariage ?

Choisissez des dispositifs à la fiscalité avantageuse

En France, vous avez le choix entre plusieurs enveloppes fiscales pour abriter vos actifs financiers : l’assurance-vie, le comptes titre et le PEA. Alors que le compte-titre est soumis au régime fiscal de base, c’est-à-dire une imposition basée sur le revenu (flat taxe de 30 %), l’assurance-vie et le PEA sont des niches fiscales. En effet, votre investissement n’est pas imposé à sa sortie si vous conservez votre contrat un certain nombre d’années : 5 ans pour le PEA et 8 ans pour l’assurance-vie. Ainsi, vous êtes exonéré d’impôt sur la plus-value si vous effectuez un rachat partiel ou total d’un contrat de plus de 8 ou 5 ans. Si vous n’attendez pas ce délai, vous subissez la flat taxe de 30 %.

Ces enveloppes fiscales n’ont pas les mêmes possibilités en termes d’actifs éligibles (actions, obligations, devises, matières premières), de répartition, et de plafonds d’investissement. Il faut donc choisir en fonction de vos objectifs et situation fiscale.

Partager :