Ces arnaques fréquentes sur internet

85
Partager :
Ces arnaques fréquentes sur internet

On utilise tous internet au quotidien : les adolescents jusqu’aux retraités et seniors, en passant par les actifs, les étudiants et même parfois les enfants plus jeunes. Un vaste terrain de jeux, d’informations, de travail, de divertissement qui contient, en plus de toutes ces richesses, quelques risques. Et des risques et des arnaques qui peuvent coûter cher, très cher. 

Quels sont les types de sites à risques ?

Évidemment, il y a certains secteurs dont on doit se méfier dès le départ. Quand un site vous demande de rentrer les codes d’une carte bleue, il faut toujours vous poser la question ! Parmi les situations à risques figurent les sites de jeux en ligne (type casinos, machines à sous, jeux vidéo à l’ère du métavers, etc.) et les sites pour adultes. Des secteurs très fleurissants sur la Toile, qui répondent à une demande élevée, mais qui comptent parmi les sites de très nombreux escrocs. Beaucoup de Français et d’Européens ont payé un service qu’ils n’ont jamais reçu ou perçu ! 

Lire également : Où regarder un programme TV en Live ?

Autre secteur sensible sur internet : les banquiers, enfin les faux conseillers qui se font passer pour des banquiers. Leur objectif est simple : ils souhaitent amener leur victime à réaliser un achat en ligne, qui est bien sûr une escroquerie. Cette arnaque concerne plus particulièrement les seniors, moins à l’aise avec l’outil numérique et moins au fait des dangers du web. Ils ont tendance à faire confiance et à se laisser guider dans cet achat, et ils peuvent y perdre beaucoup d’argent. 

Comment éviter les arnaques en ligne ?

Le premier réflexe est donc de rester vigilant au quotidien, à chaque navigation. Et en cas de moindre doute, il est recommandé de quitter le site immédiatement. Quand il s’agit d’un mail que vous avez reçu dans votre messagerie, personnelle ou professionnelle, vous pouvez signaler ces arnaques à la gendarmerie, ou ne serait-ce qu’informer vos amis qui ont peut-être reçu le même message frauduleux.

A découvrir également : Tignes et ses incontournables (glacier, barrage, lac...)

Pour les amoureux du jeux en ligne, ils doivent impérativement surveiller les sites sur lesquels ils passent du temps et mettent de l’argent. Pour les casinos sans wager, qui rencontrent depuis quelques années un succès colossal auprès des joueurs, nous vous recommandons de consulter cette page dédiée qui liste notamment les meilleurs casinos en ligne : https://collectosphere.com/casino-sans-wager/. Les données étant ultra récentes – octobre 2022– vous y trouverez une information fiable et d’actualité. Vous pourrez jouer l’esprit tranquille, enfin plutôt en toute sérénité ! Pour ceux qui jouent à des lotos ou des cagnottes, il est impératif de faire attention quand vous recevez un mail de la Française des jeux qui vous indique un gain énorme ! Vérifiez bien les fautes d’orthographe, les images (elles sont souvent floues dans les messages d’arnaques)…

Quels sont les recours en cas d’arnaque ? 

Ces dernières années, le nombre d’arnaques sur le web a connu une forte croissance et concerné un grand nombre d’internautes. Au départ, il y avait peu de moyens mis en place, mais avec la recrudescence des escroqueries, le gouvernement (le ministère de l’Intérieur pour être plus précis) a mis en place un service spécial. Si vous êtes victime d’une arnaque en ligne, vous pouvez vous rendre sur le site PHAROS pour (Portail officiel de signalement des contenus illicites de l’internet) : https://www.internet-signalement.gouv.fr/PharosS1/. Vous pouvez y signaler l’arnaque et laissez-vous guider pour les démarches à effectuer. Vous pouvez aussi appeler le numéro suivant, notamment en cas d’urgence : au 0 805 805 817. Vous aurez au téléphone des gendarmes et policiers spécialement formés à ces dossiers d’escroqueries. Sur ce site, vous trouverez, en outre, plein de conseils pour mieux vous informer, que vous soyez parents d’adolescents, chef d’entreprise ou retraité. Des informations bien précieuses qui permettent une prévention efficace selon les premiers retours du gouvernement. 

Partager :