Échecs : comment apprendre seul ?

44
Partager :

Les échecs sont un jeu ludique, très amusant et intergénérationnel. Cependant, beaucoup n’osent pas s’en approcher, car vus de loin, cela n’a pas l’air si facile d’y jouer. Ce n’est pourtant pas le cas. Les échecs ne sont pas si compliqués et ils ne sont pas réservés qu’à une élite. Il suffit d’apprendre à jouer. À cet effet, vous pouvez très vite assimiler les règles du jeu en jouant avec un ami ou un membre de votre famille, mais ce n’est pas la seule méthode. Vous pouvez également apprendre seul et devenir un très bon joueur. Découvrez comment faire.

L’apprentissage en ligne : une démarche efficace pour se familiariser à l’univers des échecs

Avec Internet aujourd’hui, il n’existe presque plus d’obstacle en matière d’apprentissage. Il suffit d’avoir un ordinateur et une bonne connexion et vous pouvez déjà bénéficier de toutes les ressources essentielles pour apprendre à jouer aux échecs et pour devenir un bon joueur. Il existe des plateformes vous proposant à la fois du contenu vidéo et des articles d’excellente qualité à lire sur le sujet : ainsi, pour pouvoir apprendre les échecs en ligne, il suffit de les consulter et surtout de vous abonner pour suivre de près les programmes d’exercices ou de formation que proposent les meilleures d’entre elles.

A lire en complément : Les plus beaux lieux de Paris à découvrir

En effet, sur ce terrain, il y a une multitude de notions que vous devez maîtriser et plusieurs principes que vous devrez être en mesure de respecter afin d’acquérir rapidement un bon niveau. Pour cela, la plupart des plateformes proposent un programme de formation méthodique pour vous permettre d’apprendre progressivement et étape par étape, aussi bien de manière théorique que pratique. Ces programmes sont souvent proposés par de grands maîtres du jeu. Voici un aperçu de certaines notions essentielles à maîtriser aux échecs.

apprendre les échecs en ligne

Lire également : Que savoir de l’enterrement de vie de jeune fille ?

Apprendre les règles et maîtriser le vocabulaire du jeu

Ceci concerne à la fois les règles fondamentales et les règles avancées. C’est très clairement la première chose à faire lorsque vous débutez aux échecs. Cela vous permettra de découvrir les principes du jeu et d’apprendre le déplacement de chaque pièce tout en prenant connaissance du vocabulaire adapté. De manière spécifique, comme pour tout autre jeu de réflexion, les échecs reposent en réalité sur des règles clés et possèdent leur langue propre.

Pour vous aider à rapidement passer cette première étape, certaines plateformes vous proposent des cours vidéo accompagnés de jeux, d’énigmes, d’articles d’orientation et d’exercices. Vous pouvez vous inscrire pour des programmes de deux semaines (14 jours) afin de connaître l’essentiel de ces notions (théoriques, en majorité) et faire le bilan de vos acquis. C’est ce que font des milliers d’amateurs depuis des années.

Connaître la stratégie du jeu et les bonnes méthodes de calcul

Le calcul aux échecs est un art d’anticipation. Après avoir connu l’univers théorique du jeu, vous devez maintenant apprendre à maîtriser la stratégie du jeu et à faire les calculs qui vous permettront de visualiser à l’avance l’enchaînement de vos coups et celui de votre adversaire. Ceci passera beaucoup par des exercices pratiques. À ce stade, vous pouvez déjà commencer à faire vos premières parties d’échecs en ligne. Si vous ne souhaitez pas jouer contre d’autres personnes connectées, vous pouvez le faire contre l’ordinateur sur la plateforme de formation, ou au mieux acheter votre logiciel d’échecs. Cette dernière option présente l’avantage de vous permettre de jouer quand vous voulez. Vous pouvez ainsi, avec les conseils reçus dans votre formation, travailler au maximum chaque concept jusqu’à le maîtriser entièrement. La finalité de cette étape est de vous initier de manière pratique à comment faire « échec et mat ».

Construire un répertoire d’ouverture

Les jeux d’échecs reposent en grande partie sur la capacité à réaliser des ouvertures. Cette notion cache différents noms en fonction des pays (Italie, France, Espagne, Sicile…) qui permettent aux spécialistes de se repérer afin de pouvoir discuter de la meilleure façon d’ouvrir une partie d’échecs. Lorsque vous êtes à vos débuts, il y a de nombreuses ouvertures qui vous seront recommandées, notamment les ouvertures française et italienne. Il s’agit d’ouvertures stratégiques qui permettront à vos pièces d’avoir un jeu actif.

enfant qui apprend les échecs

Apprendre à travailler vos finales

C’est en quelque sorte le dernier niveau sur lequel vous devez axer votre formation pour devenir un excellent joueur. À ce stade, vous savez certainement déjà que les pions se transforment en dames lorsqu’ils parviennent au bout de l’échiquier, mais pour qu’ils en arrivent là, vous devez travailler vos techniques de jeu. Celles-ci doivent en l’occurrence vous permettre de préparer une fin de partie favorable où vous pourrez aisément amener un pion en huitième rangée pour atteindre ce but.

Quels sont les intérêts d’apprendre à jouer aux échecs ?

Que ce soit chez les hommes ou chez les femmes, les échecs appartiennent à la catégorie des jeux qui favorisent énormément l’éveil cognitif. En effet, plusieurs études menées pour comprendre la nature du jeu et son impact sur ceux qui le pratiquent ont prouvé qu’il s’agit d’un loisir qui mobilise plusieurs fonctions cognitives importantes. Ainsi, il en dénote que ceux qui jouent aux échecs et qui s’épanouissent dans ce jeu sont des personnes dotées d’une mémoire mieux organisée que celle du reste de la population.

Ces études ont commencé avec Alfred Binet, le célèbre inventeur du QI, et se sont poursuivies avec Michel Noir dont les recherches ont prouvé que, chez des enfants ayant suivi des cours d’échecs pendant au moins deux ans, les facultés de la mémoire se trouvent considérablement accrues. Sur les sujets utilisés pour son expérience, il a pu constater que leur capacité de concentration s’est accrue de 50 %, leur logique de 32 % et leur mémoire de 22 % comparativement à celles des autres enfants.

En effet, le fait d’apprendre à se concentrer grâce aux échecs pour résoudre des exercices plus ou moins complexes est particulièrement bénéfique pour entretenir les capacités cognitives chez les adultes. Chez les enfants, cela favorise à la fois l’éveil et l’amélioration de ces facultés. Un enfant habitué aux échecs n’aura certainement pas de difficultés pour retenir ses leçons ou pour comprendre les formules mathématiques ainsi que leurs applications. Pour l’adulte, cela l’aidera surtout à conserver sa mémoire et à rester nettement plus organisé dans ses activités. Au-delà de tout ça, cela aide particulièrement à prévenir certaines maladies neurodégénératives dont les plus représentatives sont la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, la sclérose latérale amyotrophique (SLA) et la chorée de Huntington.

Partager :