Le crédit professionnel, comment ça marche et à quoi ça sert ?

5
Partager :

Si vous avez un projet de création ou de développement de structure, vous allez nécessairement devoir débloquer des fonds.  Dans ce cadre, ce sont les courtiers en crédit pro qui vous permettront de trouver des solutions financières adaptées à vos besoins. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le crédit professionnel !

Qu’est-ce qu’un crédit professionnel ?

Un crédit pro est un prêt auquel on souscrit dans un cadre strictement professionnel. On peut avoir besoin de prendre un crédit professionnel à deux moments-clef de la vie de son entreprise : le démarrage de l’activité, et le développement nécessitant de nouveaux fonds. Plus rarement, le crédit professionnel sert également à renflouer la trésorerie en cas de Besoin en Fond de Rendement.

A lire aussi : 5 conseils pour bien choisir son prestataire en traduction

Ainsi, le gérant d’une structure va avoir besoin d’un apport pour s’installer et démarrer son activité. Il peut bien évidemment apporter des fonds propres et cela est même indispensable ! Mais il va le plus souvent être obligé de souscrire à un crédit professionnel pour compléter ces fonds.

Or, il faut savoir que les établissements bancaires font preuve d’une excessive prudence avant d’accorder un crédit à un entrepreneur.

A lire aussi : Trouvez un freelance et faîtes décoller votre projet !

En effet, en vertu de législations mises en place dans la droite ligne de la crise de 2007 (accords de Bâle III), les banques sont tenues de respecter des ratios conséquents de fonds propres par rapport aux crédits accordés.

Cette législation a été votée de façon à assurer la sécurité des établissements bancaires, et assurer la garantie de fonds propres en cas de nouvelle crise.

Il est donc cohérent que les banques se montrent frileuses au moment de valider un emprunt.

Charge à l’entrepreneur de se montrer convaincant : un créateur d’entreprise qui peut apporter des fonds propres représentatifs sera très apprécié. On estime que la répartition idéale est 50% de fonds propres, 50% de crédit. Certains établissements bancaires peuvent cependant faire preuve d’une relative souplesse à ce niveau, si le projet est réellement convaincant.

C’est pourquoi l’entrepreneur doit absolument présenter son projet d’une façon structurée et chiffrée, et présenter un business plan crédible : à lui de mettre en avant les besoins du marché, les attentes de sa cible, et les perspectives de rentabilité à court, moyen et long terme.

Bien évidemment, une analyse comparée des établissements bancaires est absolument nécessaire. Les taux des emprunts peuvent être radicalement différents d’un établissement à un autre, les durées d’emprunt sont très variables, le cautionnement peut également évoluer etc.

Dans ce contexte, il est fortement recommandé de faire appel à un courtier en crédit professionnel.

Le but d’un courtier en crédit professionnel

Pour vous accompagner dans votre projet, votre courtier en crédit professionnel vous propose en général une prestation transverse ; vous rencontrerez un conseiller expert en création d’entreprise, qui vérifiera avec vous la viabilité et la rentabilité de votre projet. Vous monterez avec lui un dossier de financement solide qui vous permettra de vous présenter sereinement devant les établissements de crédit.

Suite à ce montage de dossier, votre conseiller se chargera de contacter les établissements bancaires et de comparer les offres pour votre compte. Il vous orientera par la suite vers les établissements les plus adaptés à votre projet et à votre besoin.

En faisant appel à un courtier en crédit pro, vous légitimiserez votre démarche auprès des établissements bancaires : en effet votre conseiller bancaire aura ainsi la garantie que votre projet a été étudié par un professionnel et que sa rentabilité est garantie.

De votre côté, vous éviterez ainsi de multiplier les dépôts de demande de crédit auprès des établissements bancaires et vous vous concentrerez sur ceux qui peuvent manifester de l’intérêt pour votre dossier.

Par ailleurs, sachez que certains courtiers en crédit professionnel tels que Vousfinancer.com, vous accompagneront également dans des projets parallèles : financement de vos fonds de commerce, crédit-bail, achat de murs commerciaux, acquisition de parts sociales, financement d’un projet de franchise, financement de travaux, crédit pour du matériel, reprise de crédit professionnel en cours, rachat de compte courant d’associé … vous êtes pris en compte dans la globalité de votre projet entrepreneurial, ce qui peut représenter un réel confort.

Les autres circonstances où vous pouvez avoir besoin d’un crédit pro

La création ou la reprise d’entreprise est une étape où la souscription à un crédit professionnel est un passage obligé.

Mais d’autres circonstances peuvent imposer le besoin de liquidités.

Par exemple, le développement de votre activité peut nécessiter des fonds, si votre structure est arrivée à une étape clef et que vous souhaitez mettre en place des innovations que vous jugez nécessaires.

Par définition, les entrepreneurs qui ont besoin de ce type de crédit sont en général aux commandes d’une activité en bonne santé. Les établissements bancaire sont donc moins frileux pour leur accorder des crédits.

Souvent, par exemple, un dirigeant peut avoir besoin d’agrandir ses locaux, de constituer des stocks plus importants, de créer une filiale, de racheter une franchise supplémentaire …

Dans ce cadre, un courtier en crédit professionnel est l’interlocuteur le plus adapté : en s’aidant des preuves de la rentabilité de son client, il présente un dossier à différents établissements et fait une étude de marché des différents établissements bancaires.

L’établissement qui aide le dirigeant dans son développement n’est pas nécessairement le même que celui qui l’a accompagné au moment de la création de sa structure : certains établissements bancaires ont des secteurs de spécialisation.

A savoir : c’est également à ce stade de développement que peuvent être proposées des solutions annexes au crédit pro : affacturage, facilité de caisse, leasing … votre courtier en crédit professionnel pourra vous accompagner dans le choix d’une solution adaptée, et étudier pour vous les modalités de mise en place du financement.

Partager :