Lancer un business en Suisse : nos conseils

13
Partager :

La Suisse est un petit pays d’Europe en termes de superficie. Mais du côté des affaires, elle représente un réel atout pour les investisseurs. N’étant pas membre de l’Union européenne, elle a sa propre monnaie, le franc suisse. Il s’agit d’une monnaie forte qui favorise un environnement économique fluide et ouvert à l’innovation. Les innovations technologiques et la diversité des secteurs d’activité à fort potentiel font de la Suisse, un pays propice à l’investissement. Le système fiscal est également avantageux pour les hommes d’affaires, qu’ils soient nationaux ou étrangers. Si vous voulez lancer un business en Suisse pour profiter du climat des affaires sur le territoire helvétique, cet article peut vous servir de guide.

Prenez connaissance des secteurs porteurs en Suisse

Si vous décidez d’investir en Suisse, soyez convaincu que vous avez fait un bon choix. Cela dit, pour concrétiser votre idée et assurer la réussite de votre investissement, vous devez prendre en considération les domaines d’activité qui offrent le plus d’opportunités. Ainsi, vous pourrez garantir votre placement et assurer la rentabilité sur le court, le moyen ou le long terme. Divers secteurs promettent de bonnes affaires aux entrepreneurs en Suisse. Toutefois, nous vous recommandons de vous tourner vers une activité commerciale pour plus d’assurance. La Suisse est sans conteste l’un des meilleurs pays au monde pour le développement d’une société commerciale. La stabilité politique du pays, les conditions-cadres, le régime légal et fiscal sont en effet favorables à une telle activité.

A découvrir également : 5 conseils pour bien choisir son prestataire en traduction

Pour mettre à profit les opportunités qu’offre la Suisse, vous pouvez opter pour l’industrie des machines, des équipements et des métaux. Dans ce secteur, vous pouvez investir dans la fabrication et/ou la commercialisation de machines professionnelles ou d’équipements. Aussi, l’industrie chimique est en plein essor en Suisse, avec une forte fabrication de colorants, d’arômes alimentaires et de produits pharmaceutiques.

Des centaines de PME évoluent dans ce secteur, notamment dans les cantons de Bâle-Ville, d’Argovie, de Bâle-Campagne, etc. Par ailleurs, on ne saurait parler d’investissement sur les terres helvétiques sans mentionner le secteur de l’horlogerie. La Suisse est connue comme étant le berceau des plus grandes marques de montre au monde. En outre, le secteur du BTP offre aussi des opportunités d’investissement.

A lire en complément : Peut-on gagner sa vie sur internet ?

Faites appel à une entreprise fiduciaire pour lancer votre business en Suisse

Si vous êtes un étranger, il n’est pas certain que vous maîtrisiez les rouages de l’investissement en Suisse. Même lorsque vous êtes Suisse, lancer un premier business n’est pas de tout repos. Alors, nous vous conseillons d’avoir recours à une entreprise fiduciaire. Cette dernière saura vous aider pour la création de votre entreprise à Genève, à Berne, à Sion ou dans toute autre ville suisse, en vous orientant vers les meilleurs choix à faire sur plusieurs plans. Une société fiduciaire assure la gestion de la comptabilité de l’entreprise cliente. Elle a également les compétences pour intervenir sur les sujets relatifs au patrimoine, à la fiscalité et aux ressources humaines.

conseil fiscal ; societe fiduciaire suisse ; lancer entreprise en suisse

Plusieurs éléments justifient l’intérêt de choisir un fiduciaire pour vous accompagner dans le lancement de votre activité économique en Suisse. Notamment, l’entreprise fiduciaire vous permettra de rencontrer des hommes d’affaires qui pourraient devenir vos partenaires. Si vous venez de créer votre entreprise, la société fiduciaire peut vous aider à faire la promotion de vos produits ou services. Elle travaille à l’amélioration de l’image de marque aussi bien des micro-entreprises que des PME et des grands groupes. Elle peut également apporter son expertise à un professionnel libéral sur le plan de la gestion. Par ailleurs, si vous avez besoin de capitaux pour lancer votre business en Suisse, vous pouvez recourir à une société fiduciaire. Choisir cette dernière, c’est externaliser certaines missions de votre entreprise. Ainsi, vous gagnerez en temps et en efficacité, car certaines tâches nécessitent l’expertise d’un spécialiste.

Découvrez les conditions de création d’un business en Suisse

Tout entrepreneur indépendant a la possibilité de travailler en Suisse, et ce, même sans autorisation d’établissement appelé ‘‘livret C”. Toutefois, il doit disposer d’une autorisation de séjour (livret B) ayant une validité de 5 ans. Lorsqu’il arrive sur le territoire helvétique, l’entrepreneur doit donner les preuves de l’existence de son activité économique. Pour cela, il peut fournir :

  • le justificatif de son inscription au registre professionnel ;
  • la preuve de sa souscription à une assurance sociale comme entrepreneur indépendant ;
  • le document montrant son enregistrement au registre du commerce ;
  • un numéro de TVA ;
  • un business plan.

Pour la création d’une entreprise individuelle en Suisse, vous devez avoir une autorisation d’établissement et de travail. Il en va de même quand il s’agit d’une société en nom collectif et en commandite. Une société à responsabilité limitée (SARL) créée par un étranger doit être représentée par au moins une personne résidant en Suisse. Cette condition est valable en cas de création d’une société anonyme (SA).

Domiciliez votre entreprise en Suisse

La Suisse est l’attraction de nombreux investisseurs étrangers. Il y a donc une rude concurrence pour la location de bureaux. Pour avoir accès à des locaux d’entreprise, il est souvent nécessaire d’être installé sur le territoire helvétique depuis plusieurs années. Les propriétaires sont exigeants et certains demandent aux entrepreneurs des garanties telles que les bilans financiers. L’alternative est donc de domicilier son entreprise en Suisse en ayant recours à une société spécialisée.

La domiciliation vous permet de lancer votre business sur le sol suisse sans avoir besoin de rechercher des bureaux. En sollicitant une société de domiciliation, vous pouvez placer votre siège social sous la tutelle de son enseigne. Cette structure se charge de créer l’adresse de votre entreprise et met à votre disposition des bureaux, des équipements de travail, etc. La domiciliation est la meilleure option pour vous établir dans le paysage économique suisse en attendant de remplir les conditions pour louer des locaux commerciaux.

Maîtrisez la fiscalité en Suisse

Avant de lancer votre business en Suisse, vous devez maîtriser les bases de la fiscalité sur le territoire. Ainsi, vous saurez à quoi vous attendre en matière d’imposition. Vous devez savoir qu’en Suisse, en plus de l’État central, chaque canton et chaque commune fixent le montant de son taux d’imposition. Ce taux tient compte de plusieurs aspects tels que le type d’activité, le type d’implantation et sa durée.

En Suisse, les personnes physiques comme celles morales sont taxées à trois niveaux. Vous aurez donc à payer l’impôt fédéral, l’impôt cantonal et l’impôt communal. De façon générale, le taux d’imposition des entreprises en Suisse est relativement bas par rapport aux autres pays d’Europe. Par exemple, l’impôt fédéral direct sur les bénéfices est de 8,5 % tandis que les impôts cantonaux varient entre 5,9 et 16 %, alors qu’on est souvent au-delà des 20% en France.

Partager :