Gestionnaire habitat collectif : en quoi consiste le métier ?

609
Partager :

Le responsable de l’habitat et du logement ou gestionnaire de l’habitat participe à l’élaboration et la mise en œuvre de la politique locale relative à l’habitat. Il promeut également les nouveaux logements et prend en charge les outils ainsi que les dispositifs visant à améliorer l’habitat. Bien évidemment, ses missions varient d’une structure à une autre. Ce métier requiert de nombreuses compétences techniques et des qualités personnelles comme la polyvalence. Quel est donc le quotidien du gestionnaire habitat collectif ?

Réaliser des économies d’énergie grâce aux logiciels

En pratique, le gestionnaire habitat collectif assure la gestion des immeubles dont il a la charge. Il vérifie que le règlement interne est bien appliqué par les copropriétaires et se charge des réparations. Il s’assure que les parties communes sont bien tenues. Cependant, le rôle du gestionnaire habitat collectif ne s’arrête pas là. Il est en effet habilité à trouver des solutions visant à économiser de l’énergie.

Lire également : Visa H1B : comment l'obtenir pour travailler aux USA ?

Pour ce faire, il peut recourir aux services d’un bureau d’études spécialisé dans la performance énergétique et l’ingénierie technique. Effectivement, selon Geo Énergie & Services : un audit poussé et des travaux sur mesure permettent de valoriser et de réduire les charges des résidences. Il est notamment possible de réaliser des économies d’énergie grâce aux logiciels. L’audit vise surtout à optimiser le confort et la sobriété énergétique au sein des immeubles résidentiels. Une équipe de professionnels accompagne le gestionnaire habitat collectif dans la construction de nouveaux équipements durables.

gestion habitat collectif économies

A découvrir également : Un guide pour gérer les membres difficiles de l’équipe

Le métier de gestionnaire habitat collectif : les qualités indispensables

Pour réaliser ses missions dans les meilleures conditions, le gestionnaire habitat collectif se doit de maîtriser les politiques de la collectivité dans plusieurs domaines : le développement social et économique, l’urbanisme, le développement durable. Il doit également avoir une connaissance des techniques de pilotage de projet, des méthodes d’analyse, de la comptabilité et de l’analyse financière.

C’est un métier qui exige de la disponibilité et de la rigueur. Un gestionnaire habitat collectif doit rester à l’écoute des différents intervenants du secteur afin de trouver et d’adopter des solutions efficaces. Bien évidemment, ce professionnel doit maîtriser les codes de l’habitat et de la construction. Il doit également avoir des connaissances dans les domaines connexes comme le foncier, la santé publique, la gouvernance territoriale.

Devenir gestionnaire habitat collectif : les diplômes requis

Le métier de gestionnaire habitat collectif requiert de nombreuses aptitudes et connaissances spécifiques. Pour y accéder, il convient d’obtenir un BTS Professions Immobilières soit un Bac+2. Une fois les bases de la profession acquises, continuez les formations jusqu’à l’obtention du Bachelor immobilier. Les cursus proposés par les établissements de formation permettent d’en apprendre davantage sur le secteur. Les diplômes tels que DEUST professions immobilières, la Licence professionnelle management des organisations et le DUT carrières juridiques permettent également d’accéder au métier de gestionnaire habitat collectif.

Ces formations permettent d’intégrer le monde professionnel. Elles peuvent être suivies en alternance des le cadre d’un contrat d’apprentissage. Autrement dit, le principal concerné pourra exercer en entreprise et suivre les cours en même temps. Cette option offre de nombreux avantages, pour ne citer que le gain de temps. Plus encore, elle permet d’acquérir un maximum de pratique.

Partager :