E-santé : des usages renforcés par la crise sanitaire (chiffre des marchés avec les principaux acteurs)

94
Partager :

Le secteur de la santé est hautement influencé par le numérique qui impacte dores et déjà la recherche médicale comme l’organisation des soins. Ainsi, il y a l’e-santé ou santé numérique. Ce terme désigne l’utilisation des technologies d’information et de la communication ou TIC aux activités liées à la santé.

L’autonomie des patients

Les solutions digitales qui permettent aux patients de surveiller leur pathologie et d’interagir avec le système de soins les rendent autonomes. Avec la e-santé, les patients sont plus impliqués et deviennent des intervenants dans leur santé.

A lire aussi : Où trouver du CBD à Reims ?

Concrètement, il y a, par exemple les applications mobiles de suivi et gestion des maladies ou encore des sites permettant de suivre la santé comme l’ophtalmologie, les logiciels d’auto-diagnostic numérique, les outils de prévention, les chatbots médicaux et tant d’autres systèmes de suivi de pathologie.

La dématérialisation des échanges rend les échanges des informations médicales entre professionnels fluidifiés, ce qui représente un avantage pour les patients. En effet, en termes de gains d’efficacité, ils sont cotés entre 3,3 et 4,7 milliards d’euros. Ainsi, les patients bénéficient d’un meilleur accès, d’un meilleur suivi ou encore de meilleurs coûts de gestion et d’une coordination des soins optimisée.

A voir aussi : 10 km à pied : combien de calories brûlées ?

L’accès à un professionnel de santé à distance

Les déserts médicaux étant un problème majeur, la e-santé est un système permettant de lutter contre ce fléau en permettant aux patients d’accéder à des soins ophtalmologiques de qualité sur tout le territoire. Le développement massif de la télémédecine pour le suivi des patients à distance a été engrené par l’épidémie de Covid-19. Les structures de soins ont gagné en termes d’efficacité tandis que les patients bénéficient d’une meilleure expérience grâce à l’automatisation et le numérique. En termes de gains d’efficacité, le potentiel est évalué entre 3,7 et 5,4 milliards d’euros.

La e-santé dans la lutte contre le Covid-19

Les nouvelles technologies ont occupé une place importante dans la crise sanitaire relative au Covid-19 afin stimuler la prise de décision, canaliser, entraver l’épidémie, permettre l’enchaînement des soins et permettre aux patients de bénéficier de plus d’autonomie dans le dépistage ainsi que le suivi des symptômes.

L’utilisation des outils numériques ainsi que l’utilisation des données de santé ont exposé des niveaux de maturité qui diffèrent d’un pays à l’autre. Les conséquences de la pandémie ont pu être contenues dans les pays où la technologie a été énormément utilisée.

Le développement de la e-santé a permis aux soignants ainsi qu’aux patients de lutter contre l’épidémie.

Grâce à la e-santé, les hôpitaux et centre de santé n’ont pas été saturés. En effet, les malades les moins atteints qui peuvent être traités depuis leur domicile sont triés. En effet, les patients peuvent avoir recours aux consultations à distance. Cela permet de prévenir les flux de patients et d’attribuer les ressources médicales ainsi que le matériel en fonction.

La téléconsultation permet également, lors de la crise sanitaire causée par le Covid-19 de permettre la continuité des soins lorsque les services des hôpitaux étaient réservés à la lutte contre l’épidémie. Les patients peuvent prendre rendez-vous en ligne ou se faire ausculter en ligne. Par ailleurs, la téléexpertise ou l’échange d’avis et d’information entre professionnels de la santé a permis aux patients de bénéficier d’un deuxième avis médical sur une situation précise.

Partager :