Face au risque « avéré » de cancer, l’agence de sécurité sanitaire demande l’interdiction des cabines UV

4
Partager :

La riposte ne s’est pas fait attendre du côté des organisations professionnelles. Mélatonine : à consommer avec modération. >>> Le changement de saison génère-t-il vraiment de la fatigue.

De son côté, le syndicat national des professionnels du bronzage en cabine maintient dans un communiqué paru ce mercredi que « le bronzage raisonné n’est pas dangereux et participe au bien-être des Français ».

Lire également : Maladies cardiovasculaires : comment les éviter ?

En savoir plus.

A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu’il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions. Pour sa part, l’Anses répond qu'”aucune valeur limite d’irradiance ou de dose ne peut être fixée pour protéger les utilisateurs”. Ce n’est pas à nous de décider mais aux pouvoirs publics”, selon le chef de l’unité d’évaluation des risques.

A lire aussi : Quels sont les avantages du coworking ?

Les cabines de bronzage vont-elles disparaître .

63% des 982 cabines contrôlées en 2016 par la DGCCRF se sont révélées non conformes en raison de manquements à la sécurité ou de non-respect de la réglementation, qui interdit la publicité et les promotions.

Partager sur Twitter.

« Depuis ces quatre dernières années, 25 % des centres de bronzage ont disparu », ajoute-t-il.

L’Agence de sécurité sanitaire demande l’arrêt des cabines de bronzage en raison d’un risque de cancer “avéré”

La France figure même au premier rang international pour la mixité de ses conseils.

Il sort le 8 novembre au cinéma. Le SNPBC met également en avant que "les UV naturels (soleil) ou en cabine sont contre-indiqués pour seulement 3 à 7 % de la population française". En France, près de 350 centres de bronzage et 4 500 instituts de beauté les utilisent.

A noter : si vous avez le moindre doute sur une lésion anormale sur votre peau, un changement de couleur d’un grain de beauté, n’hésitez pas à consulter un dermatologue. Pourtant des études les contredisent largement.

L’agence de sécurité sanitaire recommande la fermeture des cabines de bronzage face au risque "avéré" de cancer

 « Les rayonnements artificiels ne préparent pas la peau au bronzage », et « ne protègent pas des coups de soleil », a-t-elle expliqué.

Aucun apport en vitamine D et pas de protection vis-à-vis des coups de soleil, les UV à fin esthétique ne présentent définitivement « aucun bénéfice », martèle Olivier Merckel.

Cabines de bronzage : bientôt interdites . Ce risque bondit à 59 % pour les usagers de moins de 35 ans . Un précédent avis de l’agence, publié en 2014, conseillait “la cessation à terme de tout usage commercial du bronzage par UV artificiels”.

"Tout va bien" : Jean-Pierre Pernaut révèle avoir été opéré d’un cancer de la prostate. Un mois pour sensibiliser au cancer du sein. Renforcement du travail en équipe, création d’un label pour les hôpitaux de proximité et réforme des études médicales en sont les mesures phares. « On ne peut plus attendre, s’indigne auprès de l’AFP Olivier Merckel, chef de l’unité d’évaluation des risques aux agents physiques à l’Anses. Thérapies complémentaires et cancers. Incidence du tabac sur les différents …. D’autant que nombre d’établissements ne respectaient pas la réglementation, comme le révélait une enquête de la Répression des fraudes en 2017. Elle n'avait pas hésité à s'afficher comme représentante des victimes, avant que son mensonge n'éclate au grand jour. D’autre part, « le soleil en cabine » ne prépare pas la peau au bronzage et ne permet pas un apport significatif de vitamine D. Grand Corps malade au côté des aidants.

“Faut-il les supprimer.

>>> Qu’est ce que le virus du Nil occidental, arrivé en région PACA.

Le décret décrivant le panier de soins obligatoire dans le cadre des contrats de complémentaire santé en entreprise est publié.

L’agence de sécurité sanitaire recommande de fermer les cabines de bronzage pour risque "avéré" de cancer

On compterait aujourd’hui 4. Film « Les sentinelles » : honneur aux lanceurs d’alerte. Témoignage d’une jeune fille guérie de l’anorexie sur son parcours et son ressenti. Certains appareils n’avaient fait l’objet d’aucun contrôle technique depuis 7 ans, ou étaient opérés par des personnels sans aucune formation ni aucun diplôme d’esthétique. Aujourd’hui, ce sont environ 900 000 personnes qui sont touchées la maladie d’Alzheimer ou une maladie apparentée.

Plus de 8 millions de personnes accompagnent un proche en situation de maladie ou de handicap.

L’agence de sécurité sanitaire demande l’interdiction des cabines de bronzage à UV

“On recommande l’arrêt de l’activité liée au bronzage artificiel, et aussi l’arrêt de la vente d’appareils délivrant des UV à visée esthétique notamment aux particuliers”. >>> Selon une étude, la pollution de l’air augmente les chances de développer la maladie d’Alzheimer.

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires. La réglementation en vigueur en 2013, la dernière en date, “constituait, selon l’avis d’alors, une réponse partielle et insuffisante au regard du risque avéré de cancers cutanés pour les utilisateurs”. Outre le risque de cancer, les rayonnements artificiels non seulement “ne préparent pas la peau” au bronzage, “ne protègent pas des coups de soleil”, “ne permettent pas un apport significatif de vitamine D” mais provoquent un vieillissement de la peau “quatre fois plus rapide avec les lampes de bronzage qu’avec le soleil”. Pma, Gpa : le Comité d’éthique rend son avis.

L’Anses demande la fermeture des cabines de bronzage

Le prix Nobel de médecine a été attribué à deux scientifiques pour leurs recherches sur l’immunothérapie. Toujours d’après l’Anses, 382 cas de mélanomes – diagnostiqués en 2015 chez les trentenaires français – seraient liés à leur exposition à des appareils de bronzage. L’interdiction des cabines de bronzage est demandée depuis 2015 par les dermatologues, l’Académie de médecine et même les sénateurs, mais sans être suivie à ce jour par le gouvernement, qui s’est contenté de durcir leur réglementation. Vaccination contre la grippe : dès le 6 octobre.  Les données scientifiques s’accumulent, il n’y a plus de doute, on a des preuves solides, le risque de cancer est avéré, on a des données chiffrées sur les risques pour les jeunes, pour toute la population ». Depuis quinze ans, le nombre d’interruptions volontaires de grossesse (Ivg) se stabilise en France, d’après une étude de la Drees. 42
COMMENTAIRES.

Les retraités payent leur mutuelle plus cher et ne bénéficient d’aucune aide, déplore Pierre Erbs, président de la Confédération des retraités. En outre, l’interdiction des cabines de bronzage a été exigée par les dermatologues, l'Académie de médecine et les sénateurs depuis 2015.

L’agence a demandé « aux pouvoirs publics de prendre toute mesure de nature à faire cesser l'exposition de la population aux UV artificiels » devant le risque de cancer « avéré ». L'Anses souligne par ailleurs "qu'aucune valeur limite d'irradiance ou de dose ne peut être fixée pour protéger les utilisateurs".

Mis à jour le 10/10/2018 | 09:28
publié le 10/10/2018 | 06:09.

L’Agence de sécurité sanitaire demande l’arrêt des cabines de bronzage en raison d’un risque de cancer “avéré”

.

Le décret sur le contenu des contrats de complémentaire santé en entreprise est publié.

C’est ce que nous promettent les centres de bronzage qui séduisent nombre de personnes, et ce malgré les multiples avertissements à leur égard. Il dénonce un "coup de force politique". “Leur risque mortel est aussi élevé que l’arsenic et le gaz moutarde”. La cirrhose Nash (Non Alcoholic SteatoHepatitis) concerne de plus en plus de Français et, parmi eux, beaucoup de jeunes. Elle prie les pouvoirs publics de « prendre toute mesure de nature à faire cesser l’exposition de la population aux UV artificiels émis par les cabines de bronzage » devant un risque de cancer « avéré ».

La Sécu fête ses 70 ans. La consultation citoyenne sur le grand âge et l’autonomie est lancée. <img class="styles__noscript__2rw2y" src="https://dsx. Dans un précédent avis en 2014, l’Anses recommandait “la cessation à terme de tout usage commercial du bronzage par UV artificiels” et jugeait que la dernière réglementation en date (2013) “constituait une réponse partielle et insuffisante au regard du risque avéré de cancers cutanés pour les utilisateurs”.

Dans un avis, elle demande « aux pouvoirs publics de prendre toute mesure de nature à faire cesser l’exposition de la population aux UV artificiels », signant le potentiel arrêt de mort de ces centres en France.

L'agence de sécurité sanitaire demande l’interdiction des cabines à UV

Ce qui est très important de savoir aujourd'hui, c'est que plus on s'expose jeune, plus le risque augmente, et la première exposition avant 35 ans aux cabines de bronzage augmente le risque de développer un cancer cutané, notamment un mélanome, de près de 60%. L’Anses relève “qu’aucune valeur limite d’irradiance ou de dose ne peut être fixée pour protéger les utilisateurs”.

Les UV en cabine font le « lit » du cancer de la peau. Dans le monde, seuls le Brésil et l'Australie ont interdit cette pratique. Noyades : la vigilance est de mise.

22
COMMENTAIRES. Le Syndicat national des professionnels du bronzage déplore que depuis 2009, l’activité du secteur a été divisée par deux. En 2005, elle recommandait de ne pas s’exposer aux UV.

En France, il a été estimé que 43% des mélanomes chez les jeunes pouvaient être attribués à une utilisation de ces cabines avant l'âge de 30 ans », a souligné l'agence.

Améliorer le bien-être des enfants et des jeunes. Le personnel des Ehpad se mobilise. "Toutes les populations sont à risque", lui répond encore le docteur Claudine Blanchet-Bardon, même si les phototypes de peaux claires sont évidemment plus exposés.

L’agence de sécurité sanitaire recommande de fermer les cabines de bronzage pour risque "avéré" de cancer

"Le problème de ce communiqué c'est que ça ne se base sur aucune étude scientifique nouvelle", estime le président Marc Boutet.

Lors de la conférence internationale sur le sida, l’Unicef rappelle que les jeunes filles représentent les deux tiers des infections.

En France, les cabines de bronzage émettent principalement des UVA, l’éclairement des UVB étant limité par la réglementation.

33
COMMENTAIRES.

Partager :
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!